[Cinéma] Un weekend en salle obscure : Yesterday & Rojo

Danny Boyle – Yesterday

Jake est un chanteur-compositeur pas vraiment accompli, qui a quitté son poste de professeur pour tenter de percer, avec l’aide de son amie de toujours et proclamée manager, Ellie. Alors qu’un black out mondial de 12 secondes se produit, que le personnage se prend un bus pleine face, le monde oublie les Beatles. Tout le monde sauf Jake, qui en profitera pour reprendre leur répertoire et devenir une star. Avec Richard Curtis au scénario, il y a forcément une histoire d’amour, comme un fil conducteur. Au delà de ça, le scénario questionne sur ce qu’est la création, la transmission de la culture, mais aussi la starisation, la fabrication de produits et la célébrité. Le cahier des charges est dense. Lire la suite

Publicités

Films Trainspotting & T2 Trainspotting, de Danny Boyle

1

Trainspotting

Afin de préparer le visionnage du second Trainspotting, vingt ans plus tard, nous décidions de nous replonger dans le Trainspotting de 1996. Il a pris un coup de vieux, certes, mais se regarde toujours avec ce mélange de plaisir et de malaise. L’histoire est simple, c’est celle d’un jeune Écossais accro à l’héroïne, qui tente de s’en sortir, puis replonge, puis tente de nouveau de s’en sortir. Les montagnes russes, les vols,  les copains junkies, le manque, la souffrance qui alterne avec l’euphorie de l’illusionniste qui s’injecte par intraveineuse. La réalisation de Trainspotting est particulière, tout comme l’image du film, granuleuse, sombre, parfois glauque. Lire la suite

Steve Jobs – Danny Boyle

1Steve Jobs n’est pas un personnage faisant parti de ma sphère d’influence, il représente pour moi un certain sens de la technique et des affaires et je connais son côté gourou sur tous les fanboy Apple. Je suis adepte de l’Iphone depuis quelques années mais n’ai jamais adhéré au Mac. Me rendre dans un cinéma pour voir ce film n’était pas dans une démarche de découverte de la vie de cette homme, mais bien pour voir un pur produit de cinéma. Sans compter ce nom en haut de l’affiche en lettre d’or : Michael Fassbender. Lire la suite