Revue ciné : Nés en Chine & Hitman and Bodyguard

Nés en Chine- Lu Chuan

J’avais envie d’un film léger, beau et simple. Nés en Chine répondait à mes critères. Il s’agit d’ un documentaire animalier spectaculaire porté par la jolie et mélodieuse voix de Claire Keim. Nous partons à la rencontre de trois peuples animal en particulier et de leurs rejetons. D’un printemps à l’autre, nous voyons évoluer de jeunes animaux sauvages dans les contrées inhospitalières mais absolument splendides de l’empire du milieu : panda, singe doré, panthère des neiges . En bonus nous assisterons à la migration puis à la naissance de jeunes antilopes.

Les prises de vues sont extraordinaires, autant des paysages que de ces animaux sauvages, visibles seulement dans ces territoires hostiles. L’histoire de la vie telle que racontée est accessible aux enfants. L’adulte aussi se réjouira de cette Histoire de la nature, aussi cruelle que sublime, aussi touchante que brutale. Un documentaire sans phare, magnifiquement réalisé, à la voix off poétique, c’est une jolie réussite, sans prétention. On regrettera toutefois l’absence d’explications plus scientifiques du comportement de ces espèces, que l’on compare sans cesse aux humains dans un anthropomorphisme éclatant. 

Hitman and Bodyguard,  Patrick Hughes

Le duo de comédiens, Ryan Reynolds et Samuel L Jackson,  m’a attirée en salle, bien que je ne m’attendais pas à un film révolutionnaire. Michael Bryce est un agent de sécurité dont la réputation s’est ternie suite à l’assassinat de l’un de ses clients deux ans plus tôt. Alors que le procès du dirigeant de la Biélorussie pour crime contre l’humanité se poursuit, tous les témoins disparaissent successivement, il n’en reste plus qu’un de vivant et qui sera amené à témoigner. Mission hautement risquée : emmener ce fameux témoin de sa prison au tribunal. C’est cette mission qui est confiée à l’agent Bryce.  Clairement, un beau casting ne suffit pas à faire un bon film.

Trop d’actions, trop de blagues au kilomètres, des comédiens qui en font des caisses, voici mon ressenti à l’issu du visionnage. Si le film ne se prend pas au sérieux, et c’est un bon point pour lui, il ne pousse pas assez pour être une vraie parodie de film d’action. Le ressenti final est une lassitude à mi-parcours causée en parti par un montage brouillon, et une perte d’enjeux au fil des divagations du scénario. Qu’il s’agisse de la réalisation, de la mise en scène ou des personnages eux-même, il manque une certaine rigueur que l’on aura camouflé à grand renfort de fusillades et de course poursuite infernales. Pas mon genre.

Qu’avez-vous vu ce weekend au cinéma ? 

Publicités

5 réflexions sur “Revue ciné : Nés en Chine & Hitman and Bodyguard

  1. Yuko dit :

    J’avoue que ces deux films ne me tentent pas vraiment… Par contre, j’irai bien voir 120 battements par minutes (c’est sûr c’est différent…) tu l’as vu ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s