Au ciné: Folles de joie & Le monde de Dory

1Folles de joie – Paolo Virzì : Valéria Bruni Tedeschi m’a convaincue dans Ma Loute, je décidai donc de récidiver avec cette actrice qui ne figurait pas au panthéon de mes comédiennes fétiches, mais dans sa langue maternelle cette fois. Beatrice réside à la Villa Biondi, avec quelques autres femmes ayant un gentil pet au casque ou souffrant de sévères dépressions. Véritable ouragan et moulin à paroles,  elle ne se lie pas avec les autres. Puis arrive Donatella, une jeune femme secrète et renfermée que Beatrice tente d’aider, à sa façon. Un jour, suite à un retard du bus devant les ramener à leur résidence, elles en profiteront pour faire  l’école buissonnière. Lire la suite