Les innocentes – Anne Fontaine

1S’il y avait un film que j’avais envie de voir mais qui me faisait craindre une sortie de séance avec le cafard, c’est bien celui-ci. De la réalisatrice je me souviens du glaçant « Entre ses mains » et du subversif et solaire « Perfect mothers« . J’attendais alors avec impatience cette nouvelle réalisation qui me semblait d’une toute autre nature. Anne Fontaine nous emmène en 1945, au cœur d’un rigoureux hiver Polonais, dans un pays dévasté. C’est l’histoire d’une rencontre entre une médecin de la croix rouge Française et un couvent de sœurs violentées par des soldats soviétiques.

Suite à ces deux jours de violences extrêmes infligées aux religieuses, nombre d’entre elles sont tombées enceintes, et si elles ont besoin d’aide, elles ont aussi besoin que leur secret soit jalousement gardé. L’histoire est émouvante, glaçante, terriblement dure, mais parsemée de touches d’humour et d’un grand espoir en la vie. « Les innocentes » par sa réalisation, son image, sa mise en scène et son casting est un sans faute.  Le spectateur est traversé par toutes les émotions, d’une palette nuancée qui va des larmes au rire.

Drame historique véridique, belle leçon de vie et d’espoir, portraits de femmes, Les innocentes c’est un peu tout ça, filmé et mis en scène avec subtilité, joliesse, et finesse. Tout concourt à faire de ce film une réussite, aussi bien la beauté de la photo que la mise en scène élégante, et le jeu brillant des comédiens.  Lou de Laâge est poignante, Vincent Macaigne tendre et maladroit, tous les deux tout en retenue. Je suis sortie de la séance en me disant que cette réalisatrice avait tout compris.

Poignant, tendre et d’une beauté formelle saisissante, je recommande  Les innocentes qui traite un thème grave sans trémolo ni lyrisme.

Publicités

6 réflexions sur “Les innocentes – Anne Fontaine

  1. Audrey dit :

    J’attendais ce film depuis un moment car j’avais lu une interview de Vincent Macaigne quand il expliquait être en tournage en Pologne pour ce film… Mais j’avais vraiment peur qu’il soit trop dramatique, trop tragique..enfin tu vois le genre. Du coup ta critique me rassure sur ce point !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s