Perfect Mothers – Anne fontaine

1Anne Fontaine est avant tout pour moi la réalisatrice du saisissant  » Entre ses mains« , qui explorait une relation perverse entre un homme et une femme et mettait en scène un Benoît Poelvoorde, que je n’avais encore jamais vu ainsi. J’ai ensuite lu et entendu beaucoup de choses sur ce  » Perfect Mothers« , et à peu près tous les avis, du négatif au très bon. J’avais donc envie de me forger ma propre opinion, et aussi, avouons le, aller prendre un peu de soleil sur le visage.

Perfect mothers, c’est l’histoire de deux femmes qui se connaissent depuis leur tendre enfance, et ne se sont jamais quittées. Elles habitent deux sublimes maisons, en Australie, avec vue sur la mer et passent leur temps libre ensemble sur une plage déserte à bronzer, rire et se baigner. Ces deux femmes fusionnelles ont un garçon chacun, un blond, et un brun, qui grandissent également ensemble. Les figures paternelles sont absentes, l’une parce qu’il est mort, l’autre parce qu’il part s’installer à Sidney pour son travail. Les garçons ont maintenant 19 ans et une force sexuelle indéniable.

Ce qui doit arriver arrive, le petit blond tombe amoureux de la mère de son copain et vice et versa. Dit comme ça, ça l’air glauque. Ses femmes ont vu naître l’enfant de l’autre, et entretiennent une relation sexuelle et amoureuse avec eux. Certes. Mais, et je ne sais si c’est le soleil, l’impression de douceur dans les images, je n’ai pas trouvé cette histoire vicelarde ou choquante. Les deux actrices sont superbes, Naomie Watts et Robin Wright, sont glamours, sexy et simples. Mention surtout à Naomie Watts qui est sans doute la plus crédible d’entre elles. Autant dire que j’ai passé un bon moment, et ai trouvé certains passages réellement bien trouvé, parfois drôles, parfois extrêmement émouvant.

Mais voilà. Quel est le message de ce film ? Anne Fontaine n’a t’elle pas cédé à la facilité, ou dédramatisé les choses en plaçant l’histoire dans un cadre idyllique ? Pour ma part, j’en ai compris que l’amour devait avant tout triompher, quelque soit la nature de celui-ci, et même s’il semble décadent. Alors dans ce cas, s’il s’agit d’une ode à la vie, au bonheur, au lâcher prise, je signe tout de suite. La sensualité des images, que ce soit des corps ou des paysages, nous invite au voyage. Rien n’est franchement cohérent, il s’agit  d’une fable, d’une métaphore …

Si le message que j’ai perçu est bien le bon, alors il n’y a rien de pervers dans ce film. Je regretterais même la prudence de la réalisatrice dans le traitement du sujet, car elle a peut être trop mâtiné de douceur  et de soleil sa réalisation …  Je suis partagée. J’ai passé un beau moment de sensualité, et de liberté mais on est un peu loin de ce que à quoi je m’attendais quand à la manière dont a été évoqué ces relations quasi incestueuses .

Etes vous allés le voir ? Qu’en avez vous pensé ?

Publicités

25 réflexions sur “Perfect Mothers – Anne fontaine

  1. LeLecteur dit :

    De ce film, suis-je la cible ? À ce film, suis-je sensible ? Je ne crois pas. La bande annonce ne me donne pas envie.

    • auroreinparis dit :

      Bonjour LeLecteur , La bande annonce ne m’avait pas spécialement attirée, puis j’ai lu des articles dessus, et une copine m’en a parlé, et voilà comment je me suis retrouvée devant.

  2. My Little Discoveries dit :

    Tu connais mon avis, et je suis contente à mon tour de découvrir le tien!
    Apparemment le film est très différent du roman, qui s’intitulait « Grandmothers » et qui avait une autre fin (je ne l’ai pas lu)…
    En effet c’est un parti-pris de la réalisatrice d’avoir situé l’intrigue dans un lieu aussi idyllique, mais comme toi je trouve que ça enlève le côté sulfureux et interdit aux liaisons de ces femmes avec leurs enfants respectifs. Dans un tel contexte, on se dit qu’à leur place, on aurait fait pareil!

    • auroreinparis dit :

      On dirait qu’à part le vieux Monsieur qui rode autour de l’une des mère ( Lil, ou Roz ?, j’ai pas retenu qui avait quel prénom), y’a pas grand chose à se mettre sous la dent. Alors pourquoi aller chercher ailleurs ce que l’on a ss la main ?

  3. matchingpoints dit :

    Nous aimons beaucoup les deux actrices, elles jouent toujours juste. Le sujet semble intéressant. Si nous trouvons le temps, nous irons peut-être le voir ce WE. Si non, ce sera sur le petit écran, un jour de pluie, pour rêver…

  4. Zofia dit :

    Le cadre, qui a l’air de situer l’histoire dans un coin relativement isolé, empêche très certainement les questions de fond : regard de la société, jugement des autres, avis du mari sur ce qu’on peut considérer comme une double trahison. Le contexte n’a pas l’air du tout réel et c’est ce qui a mon avis, enlève le poids qu’on aurait pu avoir ce film : le fait de dire « vous trouvez ça mal, nous on assume »
    Mais bon là j’imagine car je ne l’ai pas vu ^^

    • auroreinparis dit :

      Tu imagines bien ! On a pas du tout le regard de la société sur ces couples étonnants, mais le regard des femmes sur leurs actes. C’est slt quand entrent les jeunes femmes ds l’histoire qu’on a un point de vue extérieur !

  5. filou49 dit :

    ah oui anne fontaine a réalisé le très fort et intense entre ses mains révelant pour la premiere fois la part sombre de poelvorde, mais aussi nettoyage à sec que j’avais vu à 20 ans et qui m’avait beaucoup marqué…un film qui met mal à l’aise et qui dit beaucoup sur le désir des bourgeois… visiblement ce film serait dans la même veine même si comme tu le dis les critiques sont bien plus mitigées…j’ai pas encore eu l’occasion de le voir…j’espère que je pourrais.ca me tente bien..bon we à toi

  6. madameliajuaparis dit :

    En voyant l’affiche, je m’étais tout imaginé hormis ce sujet! Ca doit être assez délicat à traiter, comme histoire, du coup c’est peut-être pour ça qu’elle a pris le parti du cadre idyllique va savoir!
    Je pense qu’en fonction de sa sensibilité on peut être séduit comme dérangé! Perso ce n’est absolument pas la différence d’âge mais le côté c’est le gosse de ma meilleure amie je lui ai changé les couches quand il était bébé qui me mets un peu mal à l’aise!!

    • auroreinparis dit :

      Oui la différence d’âge tend à passer dans les normes , du moins on s’agite un peu moins à ce sujet, mais là ça fait pense à l’inceste, et c’est dérangeant. Enfin, sur la papier car je ne l’ai pas trouvé glauque, mais pas du tout …

  7. dasola dit :

    Bonsoir, c’est vrai que sur un sujet assez sulfureux, Anne Fontaine a réussi à ne faire un film dérangeant: une performance. Robin Wright est très bien en effet et puis passer quelques vacances dans le coin ne me déplairais pas. Bonne soirée.

  8. Livy dit :

    « Entre ses mains » reste meilleur à mes yeux en effet. Cependant, j’ai été séduite par ce film qui, contrairement à ce que beaucoup pensent, me semble un brin pudique et pas si choquant au final (pas d’inceste ni quoi que ce soit du genre, à bien y penser). Je te rejoins alors totalement sur le message délivré et sur sa vraie sensualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s