Microbe et Gasoil – Michel Gondry

1Il est des réalisateurs qui vous marquent à chacun de leur film, dont on ne veut rien louper, Michel Gondry est de ceux-là pour moi. C’est pourquoi, même si la bande annonce de Microbe et Gasoil ne m’avait pas donné envie d’aller voir le film, j’y allais quand même à la première occasion, et avec enthousiasme. Plus personnelle, l’histoire est celle de deux gamins pas très bien acceptés dans leur école, l’un car il est frêle et qu’on le prend souvent pour une fille, l’autre car il sent l’essence et se révèle original. Gasoil est bricoleur, pour fuir un carcan familial pas facile, il construit des trucs et des machins, et fait des expériences.

Puis un jour ils décident de construire une voiture pour s’en aller sur les routes de France, des vacances de liberté, celle qui souffle dans leurs cheveux, loin des turpitudes de leur vie quotidienne. Le pitch est sympa, pourtant je me suis ennuyée la plupart du temps, je n’ai pas réussi à m’attacher aux deux adolescents, qu’il s’agisse de Microbe, ce garçon mal dans sa peau, obsédé par son apparence physique et la découverte des premiers émois. Même Gasoil avec son air lunaire et ses phrases à rallonge, lui qui avait tout pour me séduire, ne m’a pas convaincue.

J’avais aimé l’adaptation que Gondry avait fait de l’Écume des jours de Boris Vian, quand la presse l’avait mal accueilli, mon avis diverge une nouvelle fois de l’appréciation générale puisque la presse a été plutôt tendre avec ce film. Je ne l’ai pas trouvé vraiment inventif, il n’a pas la flamme et la fantaisie des précédentes œuvres, malgré des qualités indéniables. D’un point de vue factuel je n’ai pas grand chose à lui reprocher, la réalisation précise, l’image, le rythme, rien ne manque, mon ressenti est strictement personnel. Plus personnel, plus autobiographique, plus simple et reposant en terme de tournage, Microbe et Gasoil ne figurera pas au panthéon de mes Gondry, mais il se laisse regarder.

Si vous n’êtes pas spécialement fan de Gondry, de sa fantaisie, si vous aimez les films sur l’adolescence et le bricolage, alors ce film ne devrait pas vous déplaire.

Publicités

5 réflexions sur “Microbe et Gasoil – Michel Gondry

  1. Audrey dit :

    Je suis un peu lassée par Gondry… même si je reconnais toujours ses qualités de réalisateur, voir ses films n’est plus tout à fait une priorité pour moi. J’avais bien aimé L’écume des jours donc rien n’est perdu !

    J’ai à peine entendu parler de la sortie de ce film ! Tu sais s’il a eu une grosse promo ? Faut croire que je suis passée à travers !

    • auroreinparis dit :

      J’ai vu beaucoup passer la bande annonce et quelques affiches dans le métro, mais je n’ai pas été convaincue en le voyant et j’en ai été assez déçue. Cependant la critique presse est plutôt bonne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s