Tales of tale – Matteo Garrone

tale-of-tales-poster-120x160-bdLa première fois que j’ai vu la bande annonce, je me suis dis que ce film décidément trop bizarre ne figurerait pas dans ma liste. Puis à force de la voir, de la revoir et de la re-revoir, mon avis a changé, et la curiosité l’a emporté. Tales of tale est adapté du livre de contes de Giambattista Basile. Les histoires se déroulent dans des univers princiers, contant l’histoire de trois familles royales et leurs aventures sentimentales et familiales. La première rêve d’avoir un enfant, son désir si intense la mènera à la sorcellerie, le second libertin et adepte de jeunes femmes épousera une illusion, le troisième mariera sa fille à un monstre. Dans un univers à la fois féerique, et fantastique, et des décors sublimes, je n’ai pas réellement vu passer les 2h14 de film.

Le réalisateur de Gomorra sort de sa zone habituelle de fresque réaliste pour aller tâter du fantastique et l’on moins que l’on puisse dire, c’est que cela lui réussit bien. Cette adaptation du fastueux Conte des contes, cinq volumes écrits aux alentours de 1625 par Giambattista Basile, emmène le spectateur dans un univers de conte et merveilles épouvantables et magiques, peuplé d’étranges créatures comme des monstres marins et des puces géantes, des rois et reines dévorés par leurs névroses et leurs désirs, ogres et autres personnages fantasmagoriques. Habitué des films réalistes, la caméra de Matteo Garrone pose un regard presque sérieux sur ces histoires et ces personnages pourtant délirants, livrant des messages métaphoriques sur ce que disent de nous nos désirs et nos égoïsmes.

Mêlant réalité et fantaisie, doté d’une réalisation léchée, très cadrée et très belle, ce film est original dans sa maitrise de l’extraordinaire. La modestie du ton adapté, et l’absence de boursouflure dû parfois au genre font de ce film une poésie qui change de l’habituel. On pourra lui reprocher un côté lisse qui peut confiner à l’absence d’émotion, ainsi qu’une conclusion quelque peu vaine, cependant l’ennui que certaines critiques presse ont pointé du doigt, je ne l’ai pas ressenti un seul instant.

Tales of tale est un film que je recommanderais pour son audace et son caractère métaphorique autorisant la réflexion sur des problématiques humaines constantes et contemporaines.

 

Publicités

2 réflexions sur “Tales of tale – Matteo Garrone

  1. bookyboop dit :

    personnellement j’ai adoré ce film ! J’ai vraiment trouvé le tout poetique mais pas assez pour nous perdre. ça m’a vraiment donné envie de lire les contes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s