The voices – Marjane Sartrapi

2De Marjane Sartrapi j’avais aimé son Persepolis, beaucoup moins son Poulet aux prunes. J’étais très curieuse de découvrir son dernier né dont la bande annonce m’avait mise en haleine. Jerry est un homme plutôt seul, qui travaille aux expéditions d’une entreprise d’électroménager de la petite ville dont il est originaire. Il partage son appartement avec Bosco, un énorme chien aux grands yeux tendres et Mr Moustache, un joli chat caramel. Jerry se voit proposer de participer à l’organisation d’une petite fête d’entreprise, et c’est là qu’il rencontre Fiona, la belle comptable Anglaise.

Sauf que Jerry a des petits soucis. Il parle avec ses animaux domestiques. Il a des pulsions plutôt inquiétantes, et un comportement parfois singulier. Jerry ne prend plus ses pilules … Assez patienté, je vous le dis comme je le sens : orgasmique. J’ai adoré ce film, de A jusqu’à Z. Sans trop dévoiler l’histoire, puisque la bande annonce le fait déjà, Jerry vit dans un monde qu’il est seul à voir, où tout est plus rose, moins inquiétant, et où il se sent moins seul. Seulement la réalité est toute autre, et le génie de la réalisatrice réside dans cette capacité à nous montrer très subtilement sa vision des choses et la réalité.

Voici une véritable pépite qui m’a fait traverser toutes les émotions, jouant sur toutes les cordes sensibles alternativement. Aussi drôle qu’inquiétant, aussi glauque que soigné, porté par un casting trois étoiles, The Voices m’a diverti autant qu’il mise mal à l’aise. Une vraie petite merveille d’originalité dans un écrin d’humour noir, porté par un Ryan Reynolds parfaitement convaincant dans la peau de cet homme complètement cinglé. A la croisée des genres, The Voices s’avère un formidable divertissement atypique et déjanté, une véritable tragi-comédie inventive et qui décoiffe !

Bravo à Marjane Sartrapi qui se renouvelle de film en film, explorant divers exercices de style. Hilarant, horrible, et audacieux, The voices fait entrer le spectateur dans une atmosphère très particulière à laquelle on adhère, ou pas. Moi, j’ai adoré.

Publicités

17 réflexions sur “The voices – Marjane Sartrapi

  1. tinalakiller dit :

    Une bonne surprise ! Satrapi confirme qu’elle est bien devenue une réalisatrice. Elle parvient à revisiter les codes de l’horreur tout en proposant un film drôle et profond, bien documenté sur la maladie. Ryan Reynolds m’a également agréablement surprise, pour une fois expressif et fait un excellent doublage de voix!

    • auroreinparis dit :

      Ouii il m’a vraiment surprise Ryan Renolds ! Et je suis sortie de la salle en me disant  » c’est génial », vraiment séduite par ce mélange des genres, malgré une fin un peu  » facile » mais qui reste franchement super plaisante !! Nous sommes d’accord !

      • NeoDandy dit :

        Le film est malheureusement sans grand suspens et la fin tombe un petit peu. On peut voir que l’intérêt est ailleurs : son humour, ses critiques, son aspect graphique … 🙂

      • auroreinparis dit :

        J’ai été transportée du début à la fin sans une once de désintérêt. Surement pour cet humour noir, ses personnages et son aspect graphique en effet !

  2. Audrey dit :

    Je suis contente de voir que tu as apprécié la séance ! C’est un film super original et vraiment captivant… Comme tu dis, c’est un « divertissement atypique » !! Je regrette juste que la fin ne soit pas tout à fait au niveau (selon moi) même si, comme le souligne un de tes lecteurs, le générique qui suit est tout à fait mythique !! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s