Snow Therapy -Ruben Östlund

387631.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxUne famille suédoise s’apprête à passer 5 jours de vacances au ski, en France, afin de se retrouver, loin du travail chronophage de Monsieur, juste papa, maman et les deux enfants. Pourtant, un événement va provoquer dans le couple un véritable tsunami, dévoilant les angoisses, les craintes, les terreurs de chacun, les névroses, et les lâchetés aussi. Les quelques autres personnages présents dans cet hôtel de luxe, un couple et une femme qui voyage seule, servent de catalyseur, permettant de déclencher la communication entre ses deux êtres incapables de se parler.

Ce film est particulier. Très intéressant d’un point de vue psychologie des personnages. La réalisation en tension permanente donne aussi un cachet et une ambiance très singulière, dans laquelle le spectateur hésite entre le rire et le drame. La musique entre deux actes instaure une tension dramatique, bien angoissante au début mais qui m’a lassée à la longue, cet effet n’était pas nécessaire. J’ai aimé cette ambiance électrique, comme si, à tout moment, il pouvait se passer un évènement grave, une déflagration de sentiments brutaux, comme si ces personnages allaient faire voler leurs vies en éclat dans un brusque sursaut. Et peut être bien que ça arrive, peut être bien que non.

Le film interroge aussi sur l’instinct. Cet instinct animal qui prend le relai lorsque la raison a cessé de fonctionner, par peur notamment. J’ai trouvé cette réflexion, qui plus largement amène cette femme à s’interroger sur son couple, très finement menée, me poussant à me questionner à mon tour « Comment réagirais-je face au danger, fuir ou sauver ma famille ? ». Enfin j’ai été totalement séduite par ses paysages de montagne, qui entrecoupent avec grâce des scènes parfois douloureuses, parfois dramatiques, parfois drolatiques. A la fois orignal, introspectif, silencieux et bruyant, Snow Therapy m’a séduite par son propos, les questions sociétales très importantes ( comme l’instinct, la virilité, le rôle du père et celui de la mère …) qui sont soulevées et le ryhtme.

Je vous encourage à aller découvrir ce film suédois aux personnages ambigus et névrosés, qui voient leurs vies découpées au scalpel sous la caméra ironique de Ruben Östlund.

Publicités

8 réflexions sur “Snow Therapy -Ruben Östlund

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s