Prisoners – de Denis Villeneuve

1Dimanche en fin d’après midi, je décidais de m’enfermer dans une salle obscure pour voir Prisoners. Peut être n’était-ce pas l’idée du siècle pour terminer le weekend que de regarder durant plus de 2h30 des parents chercher leurs enfants avec un désespoir de plus en plus saisissant. Un jour, des voisins se réunissent pour fêter Thanksgiving, chacun des couples a une petite fille. Profitant de l’inattention de leurs parents, elles partent chercher un sifflet rouge dans la maison de la petite blonde. Les deux gamines ne reviendront pas. Et voilà que nous suivons l’enquête d’un jeune flic et le parcours de parents prêts à tout pour retrouver la prunelle de leurs yeux, un père surtout qui n’hésite pas à commettre le pire.

C’est très sombre, et très long aussi. J’ai trouvé le film fort bien ficelé et l’enquête intéressante. Alors que la police progresse de son côté en la personne d’un jeune flic, permettant au puzzle de se mettre en place, l’un des deux père de famille, interprété par Hugh Jackman, mène l’enquête de son côté, à sa manière et de façon beaucoup plus violente et désespérée. Si j’ai bien aimé le déroulé des choses et que j’avais hâte de découvrir qui avait enlevé les fillettes et pourquoi, je n’ai en revanche pas réussi à m’identifier aux parents et à partager leur douleur.

Le thriller est saisissant, et amène un intelligent questionnement sur le bien et le mal quand la vie d’enfants est en jeu et que les chances de les retrouver vivants s’amenuisent de jour en jour. Aussi sombre que la météo, aussi glaçant que les températures, le film va de rebondissement en rebondissement avec une belle maîtrise du suspens. Il est également puissant d’un point de vue psychologique, dans cette manière de montrer que le désespoir peut réveiller le monstre qui sommeille en nous. Cependant, et malgré toutes ses qualités techniques, je suis restée totalement étrangère aux émotions des personnages.

Je ne pourrais pas dire que j’ai aimé Prisoners. D’un point de vue factuel, il est bien foutu, technique, se déroule sans accro. D’un point de vue émotionnel il y a quelque chose qui sonne faux, ou du moins, qui n’a pas trouvé d’écho chez moi .

Publicités

25 réflexions sur “Prisoners – de Denis Villeneuve

  1. Audrey dit :

    J’ai très envie de le voir et même si j’ai lu beaucoup de choses positives à son sujet, sa durée me fait peur ! Mais il faut croire que chaque minute a son intérêt.

    Et sinon, ça arrive qu’on accroche pas vraiment aux personnages tout en appréciant quand même la qualité du film. Peut être que tu n’étais pas d’humeur, tout simplement 🙂

    • auroreinparis dit :

      Oui ou peut être que c’est tellement terrifiant que j’ai préféré prendre du recul par rapport à leur histoire, et me concentrer sur le scénario !! Mais il est bien foutu, on ne peut pas le nier !

  2. potzina dit :

    Je l’ai beaucoup aimé et contrairement à toi, je me suis attachée aux personnages surtout au père qu’on sent en souffrance permanente. Et j’ai trouvé les acteurs excellents. Mais bon, quand l’émotion ne passe pas difficile de savoir pourquoi 🙂

  3. céline dit :

    J’ai bien aimé cette double façon de « mener l’enquête » mais effectivement Hugh Jackman même si je comprends les motivations de son personnage ne m’a pas attendri…

  4. filou49 dit :

    ah je te trouve sévère sur ce coup là… moi le film m’a à la fois totalement happé et par sa tension permanente et par ce qu’il soulève au niveau interrogations et questionnements existentiels… pour moi il est au niveau de très grands films comme mystic river sur un sujet proche et un des meilleurs films de l’année…maintenant tu n’es pas la seule à penser ainsi j’ai vu que ca clochait aussi chez d’autres rassure toi :o)

    • auroreinparis dit :

      Oui techniquement je le trouve très bon, l’enquête est passionnante aussi mais je ne me suis pas émue. Je me disais que peut être , si j’étais restée en retrait, ce n’est pas la faute du film, mais une volonté inconsciente de se protéger, de prendre du recul face à la gravité du sujet ? Ou alors, ma corde sensible n’a pas été touchée par la manière dont s’est tourné. Là, je ne sais pas …
      Bonne journée !

  5. Livy dit :

    J’hésite à passer mon tour pour celui-ci. Car outre l’aspect sombre qui me tente évidemment, je crains un suspense finalement « ennuyeux ». Naturellement, je pèse mes mots puisque je ne l’ai pas vu, mais c’est une impression par rapport à la BA ou encore aux extraits.
    J’imagine aussi que le jeu d’acteurs est très bon (et Hugh Jackman est loin de me déplaire). Mais pour une raison qui m’échappe vraiment, il y a ce petit truc qui m’empêche d’y aller avec un véritable engouement.

    • auroreinparis dit :

      Aller sans un grand engouement voir un film où les enfants qui se font enlever ? Tu m’étonnes !
      Je ne regrette pas de l’avoir vu car il est bien foutu, mais il ne restera pas dans ma mémoire des grands films de 2013.

  6. Giao dit :

    alors j’ai bien aimé, même si comme toi j’ai trouvé le film froid et sans âme comme une mécanique bien huilée mais totalement dépourvue d’émotion
    Jackman et Gyllenhaal sont fabuleux, tu n’avais pas remarqué la chevalière de franc-maçon du détective Loki ? ;o)

  7. Giao dit :

    j’avoue que cela me travaille en effet depuis que j’ai vu le film, je ne vois pas le rapport avec l’intrigue d’autant que le détective a vécu dans un foyer d’orphelins et visiblement il était la proie de prêtres pédophiles comme le curé chez qui il vient enquêter

  8. groniec dit :

    J’ai vraiment adoré ce film. Je n’ai absolument pas vu le temps passer. Je suis content de voir enfin Hugh Jackman interpréter un vrai rôle, celui de quelqu’un d’humain. Contrairement à toi, j’ai ressenti les émotions des acteurs, en particulier pour Jackman et Gyllenhaal qui est vraiment un très grand acteur.
    Le twist de fin est aussi vraiment très bon. Pour moi c’est une réussite technique mais aussi sur le plan émotionnel.

    • auroreinparis dit :

      Je me disais que j’étais peut être restée un peu en retrait émotionnellement car le sujet était super grave, je ne sais pas, mais il m’a manqué un truc. Je suis sortie du ciné en me disant que c’était long, et dur. Et parfois, long et dur c’est pas un compliment ahahahahah 🙂

      • groniec dit :

        Hahahaha vous êtes vraiment trop compliquées mesdames!

        Avant je restais beaucoup en retrait émotionnellement, quelque soit le sujet, depuis quelques années, je « m’implique » de plus en plus pour les films qui valent le coup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s