9 mois ferme – Albert Dupontel

5Le dernier Dupontel est sorti, je ne loupe aucun des films qu’il réalise car j’aime l’inventivité et ce petit vent de bonheur qu’il y met. Il parle toujours de loosers magnifiques, ces anti-héros ordinaires à qui il arrive d’extraordinaires aventures. Cette fois, il s’intéresse à une juge brillante de quarante ans, éternelle célibataire studieuse, qui ne pratique comme seule activité extra-professionnelle qu’un peu de danse classique dans son salon. Elle n’est pas du genre à picoler, et pourtant le soir du Nouvel An au Palais, la voilà en train de vider flûtes de champagne sur flûtes de champagne. Lire la suite