The We and The I de Michel Gondry

Michel Gondry est l’un des mes réalisateurs fétiches depuis Eternal Sunshine, jusqu’à Be Kind Rewind, en passant par La science des rêves. J’ai d’ailleurs hâte de découvrir l’adaptation du roman de Boris Vian, L’écume des jours, qui se tourne actuellement à Paris. J’aime son côté allumé et poétique, optimiste mais réaliste et l’originalité de ses histoires. Je n’aurais donc pas pu manquer le rendez-vous qu’il nous a donné dans un bus, en compagnie de jeunes New Yorkais pour le dernier trajet de l’année scolaire avant de longues vacances d’été. Ce dernié né de Gondry s’appelle The We and the I. Lire la suite