RadioStars – Romain Lévy

What did you tell them?
Video killed the radio star.
Video killed the radio star.

La la la. J’ai ce refrain dans la tête depuis que je sais que je vais voir RadioStars. Et après l’avoir vu, je l’ai encore dans la tête. Romain Lévy nous présente son premier film : une espèce de joyeuse comédie qui se déroule un peu dans un bus, et un peu dans les campagnes françaises autour d’une table de radio.  Je vous fait un topo. La bande de Blast.Fm c’est des garçons dans le vent, avec le jeune prometteur ( Manu Payet), le vieux beau aux looks improbables (Pascal Demolon) et le maitre de cérémonie bosseur et implacable ( Clovis Cornillac).  Ajoute à cette bande un stagiaire bègue buveur de RedBull et un assistant nommé Smithers, lèche botte, à la vanne délirante. Enfin, le petit dernier, Ben (Douglas Attal) , engagé comme auteur pour la matinale après s’être fait débarqué par sa petite amie de NY pour cause d’échec professionnel cuisant.

Après une nuit de beuverie dans un célèbre cinéma Parisien des champs Elysées, le groupe ne se pointe pas à l’heure à la radio pour assurer le Breackfast. Suite à cet épisode franchement drôle, leur boss leur sucre leurs vacances et les envoie faire le tour de France en bus pour rencontrer leurs auditeurs et regagner des parts de marché. Repasser premier sera impératif sous peine de se voir vidés de la radio, purement et simplement. Dans le bus ça chante, ça râle, ça se gueule dessus mais la tournée est un triomphe et moi ce film il m’a donné la pêche. J’ai trouvé les personnages extras avec des caractères vraiment bien ciselés, jusqu’au chauffeur de bus androgyne !

Ensuite l’idée est plutôt sympa et originale. Une histoire d’amitié sur fonds de challenge. La radio, même si j’ai tendance à ne pas l’écouter, fait parti de  notre quotidien, ses voix que l’on entend en se réveillant, c’est comme s’ils étaient un peu avec nous. C’est pop, ça pétille, et j’ai beaucoup ri. Je pense sincèrement qu’il n’a pas volé ses récompenses ( notamment le Prix de la meilleur comédie du festival de l’Alpe d’Huez) car en plus d’un scénario pas dégueu, les dialogues sont écrits avec un vrai sens de la vanne.

Un beau premier essai qui donne la pêche!

4 réflexions sur “RadioStars – Romain Lévy

  1. petiiteconne dit :

    Moi j’aime bien Clovis… mais faut avouer que ces dernières années… il est forcément synonyme de bons films… Mais le thème de celui là m’intéresse, faudra que je vois mais sans doute pas au ciné par contre!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s