J’ai passé une heure avec les colocs

Les colocs ( 6ème année – 100 000 spectateurs – Le stade de France en octobre)

Vendredi au soir, alors que la chaleur étouffait littéralement Paris, je suis allée voir « Les Colocs » au Théâtre Le triomphe – situé à un pas et demi de Place Monge, et j’ai partagé leur canapé durant une petite heure. Les colocs, c’est d’abord deux garçons, Jano et Robert, venus de leur Province lointaine jusqu’à la brillante ville lumière, notre bienheureuse capitale, pour devenir des stars !  Et ces deux jeunes garçons cherchent  une troisième colocatrice afin de pourvoir la dernière chambre disponible, et payer ainsi leur loyer. Parce que la comédie, faut être réaliste, ça laisse sur le bord de la route de nombreux crève-la-faim.  Et c’est là, par un quiproquo tout con, qu’ arrive Jean Phil, comédien homo de son état. Notre trio comique est alors prêt à faire, à son public chéri, son coming out.

Par 36°C, ils nous ont offert le meilleur d’eux même. L’un des auteurs, le seul qui ne joue pas d’ailleurs (et metteur en scène : Patrick Hernandez)!, nous a assuré que les acteurs du jour avaient subi un traitement de choc pour être au top sous toutes les latitudes et toutes les températures : ils auraient été élevés en Amazonie, et auraient effectué 6 stages en Alaska. Et en ce vendredi torride, ils ont assuré.  Les garçons étaient très drôles, j’ai particulièrement apprécié Jano dans son rôle de Maitre Corbeau, mais les deux autres ne sont pas en reste. Public, si tu cherches une pièce sans prétention qui te divertisse, voir même qui te détende les zygomatiques rendus statiques par des journées de boulot pas marrante, une femme chiante et un gosse qui hurle, les colocs sont là pour toi. Les rôles de Jano et de Robert de ce soir là avait un petit air d’Eric et Ramzi qui n’était pas pour me déplaire.

Ce qui m’a fait sourire en sortant, c’est d’entendre un couple de joyeux garçons déclarer à propos de Jean Philippe ( le comédien gay de son état) : « On est pas comme ça quand même ». Ben ? Franchement ? … Un peu ! C’était l’anecdote du jour.

Si tu es convaincu par mon laîus, que tu as envie de voir des petites pièces de boulevard sympatiques et drôles,  avec un décor d’enfer  ( un budget faramineux de 1 milion de dollars) et des vannes qui fusent comme des missiles en temps de guerre, je te conseille le Triomphe avec les pièces d’Hernandez : Mars et Vénus – La guerre des sexes à 20h ( pièce que j’irai voir très prochainement) et Les Fuckings friends ( comédie des interpretes originaux des Colocs) à 22h

C’est où ? Au théâtre le Triomphe – Rue de Blainville-  75005 Paris (Place Monge à côté de la sandwicherie Libanaise :=) ). A 21H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s