Mommy – Xavier Dolan

photo 2Je m’étais promis de ne pas écrire cet avis à chaud, parce que c’est l’émotion qui guide les mots plutôt que la réflexion. Je voulais avoir le temps de le digérer, pour faire la part entre le viscéral et le raisonnable, voir ce qu’il en restait, après quelques jours, voir s’il continuerait à me coller à la peau et à l’âme. Tant pis. Dolan n’est plus un nom inconnu en France, il a traversé l’Atlantique depuis « J’ai tué ma mère« , et je l’ai découvert dans Tom à la ferme, qui m’avait laissée en état de choc au mois d’avril. C’est ainsi que je décidais de retenter l’expérience avec « Mommy » le récit tout en tension d’une mère à bout de nerf et d’un fils malade, violent, nerveux, fraîchement expulsé d’un centre dans lequel il avait fichu le feu à la cafétéria.  D’après la loi S14, la mère pourrait le laisser à des autorités compétentes, et déléguer sa responsabilité. Mais Die préfère croire que « les sceptiques seront confondus« . Lire la suite

Publicités

Tom à la ferme – Xavier Dolan

2J’ai beaucoup entendu parler de ce réalisateur, jeune prodige, 25 ans et 4 films à son actif. J’avais été tentée par son dernier, « Laurence Anyways » mais l’ai manqué, hasard de calendrier, j’imagine. Me voici bien installée pour découvrir le cinéma de Dolan. Dans la salle, environ 80% d’hommes, quelques couples de filles, et quelques nénettes, comme moi. Lors de la pub pour TF1 (ridicule, au passage), il a été intéressant de voir le public réagir de manière assez spontanée et ironique « Bravo TF1 », nous étions donc bien dans un public Télérama. Ceci correspond parfaitement à ce que j’attendais. Et voici que sur l’écran apparaît un blondinet aux cheveux fous, qui fonce dans sa voiture à travers la campagne, sur la chanson « Les moulins de mon cœur », revisitée. Immense émotion qui m’étreint d’entrée de jeu entre ces plans et les mots griffonnés sur un mouchoir puis jetés sans pitié. Lire la suite