Kim, un japonais à volonté à Opéra.

photo 2 (1) - CopieAffublée d’une faim de loup et d’une vibrante envie de manger du japonais, je découvrais sur Internet exactement ce que je cherchais, entre Tuileries et Opéra. Kim se présente comme n’importe quel japonais, et quand je suis arrivée à 20h il n’y avait presque personne, le restaurant s’est progressivement rempli. Vous pouvez opter pour la carte ou bien le menu à volonté. Nous avons jeté notre dévolu sur la formule à volonté à 17,80€. Lire la suite

Un diner à la Planque près d’Opéra.

7Je vous avais parlé de La planque pour boire un verre. Il s’agit d’un bar restaurant au décor de faux monnayeur et abritant une salle en sous-sol à la manière de l’époque de la prohibition. En me baladant sur leur site, j’ai eu envie de l’essayer pour dîner. A la carte : de grosses salades, des entrées à partager (ou non), des burgers, des woks et quelques autres plats type tartare de bœuf et fish and chips. La carte mentionnant les frites maison, j’ai craqué … Lire la suite

Boire un verre à La planque – Rue de choiseul

3Un samedi en fin d’après midi sur la Terre, je cherchais un bar dans le coin d’Opéra. Après m’être approchée de quelques enseignes hors de prix et sans intérêt Boulevard des Italiens, je me dirigeais vers le Passage Choiseul quand apparu La Planque qui proclamait que c’était l’Happy Hour ! Et comme j’avais très envie de passer une heure ou deux heureuses, je décidais de choisir ce lieu pour ce verre. Un Monsieur très poli et élégant m’accueillit à l’entrée. Dedans, j’étais seule au monde, absolument seule dans le décor d’un repère de faux monnayeur. Au plafond des liasses de billets de 500€, une machine à fabriquer les billets, des cartes en forme de Pascal ! Je me sentais immédiatement à l’aise dans cet endroit pour attendre la personne que j’avais conviée. Lire la suite

Epoustouflant Black Swan

Black Swan de Darren Aronofsky

Hier, j’ai découvert un véritable bijou cinématographique. J’en suis sortie époustouflée, bouleversée, tremblotante devant tant d’efficacité. J’ai encore maintenant du mal à decrire mes sentiments par rapport à cette oeuvre. Il y a plusieurs pistes de reflexion, plusieurs idées entremelées . Le réalisateur explore le monde de la folie, de la perte de controle, de la dualité humaine. Lire la suite