[Cinéma] Jojo Rabbit & Cubain Network

Affiche du film Jojo Rabbit

@crédit photo Allociné

Jojo Rabbit – Taika Waititi

J’ai tellement bouffé la bande-annonce que je me suis demandé si ça valait bien le coup de le voir ce « Jojo Rabbit ». J’y suis finalement quand même allée le jour de sa sortie et … Mon avis est que c’est mignon, plutôt rigolo et touchant, une manière originale de décrire l’évolution d’un petit garçon qui commence par croire tout ce que le régime lui dit et qui finit par expérimenter par lui même et remettre en question les dogmes. Un beau conte initiatique en quelque sorte. On notera le réalisateur dans la peau de l’ami imaginaire de Jojo, un fuhrer presque aussi vrai que nature. Toutefois j’ai du mal à savoir quel est le public de ce film, trop jeune les références ne sont pas comprises et pour un public adulte, c’est légèrement trop enfantin.  Le pari était audacieux, il n’est pas tout à fait gagné.

Ce qui m’a donné envie de voir le film : La bande-annonce


Affiche Cuban Netword crédit @Allociné

crédit photo @Allociné

Cuban Network – Olivier Assayas

Autre salle, autre ambiance. Cuban Network raconte l’histoire vraie d’un groupe d’espions Cubains infiltré aux Etats-Unis, chargé de surveiller un réseau de terroristes anti-Castriste. Nous sommes en 1990, Cuba subit un embargo brutal de la part des Etats-Unis et malgré la fin de la guerre froide, le régime Communiste de Castro résiste toujours. Pas facile de comprendre de quoi il retourne quand on ne connait pas l’Histoire car beaucoup d’informations sont passées sous silence. A mon sens, ce genre n’est pas le plus maîtrisé par le réalisateur, mais il s’en sort avec des comédiens fabuleux et une histoire haletante. Il en résulte un thriller populaire de bonne facture mais à la narration accélérée et parfois quelque peu superficielle.

Ce qui m’a donné envie de voir le film : La double présence de Pénélope Cruz et Gael Garcia Bernal au casting

Avez-vous été au cinéma ce weekend ? Si oui pour voir quoi ?

9 réflexions sur “[Cinéma] Jojo Rabbit & Cubain Network

  1. Pascale dit :

    Les aspects bouleversants de Jojo t’ont échappée on dirait : la mère, Elsa, le personnage de Sam Rockwell… C’est burlesque au début puis la réalité fait irruption je trouve.

    Je devais le voir hier mais je me suis trompée d’horaire. J’ai vu La Llorona à la place, je n’ai pas regretté. Quel film !

    • auroreinparis dit :

      Oui j’ai beaucup aimé aussi La Llorona

      Pour Jojo Rabbit, je les ai bien vu les moments de réalité qui font place au burlesque mais je ne les ai pas trouvé aussi intenses que toi je pense. Question de ressenti j’imagine !

  2. Henri Golant dit :

    Bonjour.
    Je n’ai pratiquement pas ri, y compris durant la première partie. Il y a bien le « Shitler » lancé par la maman (aaaah, Scarlett…) et la gaffe du meilleur ami (réel) du héros (qu’on voit dans la bande-annonce), mais c’est bien peu face au ratage de la plupart des scènes censées être drôles.
    Je suis plus convaincu par la partie « sérieuse » de l’histoire… mais, franchement, je ne comprends pas pourquoi ce film a suscité autant de louanges. On a même (parfois) osé le comparer aux oeuvres de Lubitsch et de Chaplin… qui ont dû se retourner dans leur tombe.

    • auroreinparis dit :

      Je suis assez d’accord avec toi, je pense être un peu passée à côté du film même si j’en ai bien aimé les personnages et certaines situations comiques ou attendrissantes.
      Merci pour ton passage ici !! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s