[Série] Deux formats courts : Master of None & The end of the f***ing world

Décembre est déjà là, la nuit tombe super tôt, il fait froid … vous n’avez plus besoin d’excuse pour vous couler sous un plaid calé sur le canapé pour regarder Netflix TOUS LES SOIRS ! Alors, qu’est ce qu’on regarde comme séries sur la plateforme ? Je vous en présente deux qui ont l’avantage d’être des formats courts. Idéal pour (les enchaîner) ne pas passer trop de temps devant la télé !

Série master of none avis

Master of none –  Aziz Ansari &Alan Yang

Cette série en format court, 30 minutes environ par épisode sauf épisode spécial, fut un grand coup de cœur pour moi. Je me suis attachée quasiment immédiatement à Dev. Il est comédien, Indien, gentil, parfois pas, trentenaire, vit à New York et il se pose des tas de questions sur la vie. Chaque épisode aborde un thème de société ou d’actualité de manière subtile, qui s’intègre toujours très bien à la vie de ce personnage à la fois si « ordinaire » et si emblématique. Aziz Ansari, qui interprète Dev est également le réalisateur de la série. C’est avec beaucoup de recul et d’auto-dérision qu’il parvient à parler de sujets épineux, avec son personnage un poil maladroit, mais plein de cœur, qui n’hésite jamais à mettre les pieds dans le plat. Ces personnages très bien dessinés et ce, dès le début, nous invitent à les suivre épisode après épisode.  J’attends la saison 3 !

Nombre de saisons : 2


Série Netflix

The end of the f***ing world – Jonathan Entwistle

Cette série en court format, épisodes de 20 minutes, nous vient tout droit de Grande Bretagne. Il n’est d’ailleurs plus permis d’en douter dès qu’un personnage ouvre la bouche. James a vu sa mère se suicider lorsqu’il n’était qu’un enfant, tue de petits animaux et rêve de s’attaquer à une personne de son espèce. Alyssa, en rebellion contre un foyer recomposé où les deux adultes n’ont plus d’yeux que pour les jumeaux derniers-nés, propose à James de s’enfuir. Ils sont irrévérencieux, inconscients, rebelles, et à fleur de peaux. On a autant envie de les gifler avec amour que de les prendre dans nos bras vigoureusement. Reste que ce n’est pas un coup de cœur, malgré une réalisation  intelligente, un humour noir et british, j’ai du mal à accrocher à leurs histoires. Nous n’avons vu que la première saison, et j’ai du mal à lancer la seconde !

Nombre de saisons : 2

Et vous, vous regardez quoi en ce moment comme série ? 

2 réflexions sur “[Série] Deux formats courts : Master of None & The end of the f***ing world

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s