[Série] 3 (bonnes) raisons de regarder « Sex Education »

Pourquoi regarder Sex Education ?

Avant d’entamer la série, je n’en avais pas encore entendu grand chose. Mais Netflix, malin comme un singe, nous lançait la bande annonce à chaque ouverture du site. Faibles que nous sommes, et séduits par le sujet à la fois crucial et très adolescent, nous avons décidé de le regarder, mais sans grand enthousiasme. L’éducation sexuelle chez les jeunes, c’est un thème casse gueule, souvent traité soit de manière trop crue, soit trop naïvement. Mais finalement, on a beaucoup aimé.

Les personnages véritablement attachants

L’histoire prend place en Angleterre, dans un groupe scolaire plutôt neutre, ni ZEP, ni lycée d’élite. Le lieu est beau, le proviseur attaché à ses résultats, et le lycée compte de bons comme de mauvais élèves, de toutes nationalités. Il y a des hétéros, et il y a des homosexuels. Parce que l’orientation sexuelle c’est aussi quelque chose que l’on découvre à l’adolescence, et qu’il est utile d’en parler. Otis est le fils d’une sexothérapeute, il a un ami Eric, qui aime les garçons, et une amie, Maeve, qui vit dans une caravane. Ce sont les personnages principaux, si touchants et si justes, que l’on s’attache rapidement à eux. Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Aucune caricature, des caractères bien trempés, des adolescents tout ce qu’il y a d’intelligent et de maladroits parfois, loin des clichés teenagers auxquels je n’accroche absolument pas.


Un thème traité avec justesse

Otis est donc fils d’une thérapeute spécialisée dans la sexualité. Suite à un incident particulier et sur l’insistance de Maeve, Otis se met à donner des conseils sexo à ses petits camarades, tout comme sa maman, tout en étant lui même, parfaitement novice et bloqué. Sans jamais être gras, le scénario permet à chaque épisode de parler d’amour, de plaisir et des petits tracas qui laissent souvent les jeunes adultes isolés dans leur inconfort. C’est parfois sexy, souvent drôle, jamais mièvre. Parfois il y a des tournants inattendus, et pourtant qu’on espère. Parfois, il y a aussi des sujets graves. 


De l’humour à foison

Et Sex Education, c’est des scènes d’une drôlerie absolue. Si parfois, ce n’est pas marrant d’être un ado, si l’on cherche ses marques, si l’on découvre que l’amour fait mal (et le sexe aussi), certaines scènes sont tournées avec beaucoup d’humour. Un humour britannique, quelque fois absurde, avec dialogues truculents, comiques de situation, gags rebondissants. Gilian Anderson incarne à merveille la figure parentale ouverte mais pourtant particulièrement inquiète.


Pour résumer

C’est une réussite. Une série jouissive, tolérante, bienveillante, libre, ni grasse, ni lourde. Le sexe c’est grave, dramatique mais c’est aussi drôle et orgasmique ! Comme la série !

Regardez-vous la série ? Si oui, quel est votre personnage préféré ? 

17 réflexions sur “[Série] 3 (bonnes) raisons de regarder « Sex Education »

  1. Nathoune dit :

    J’ai commencé je ne suis qu’au 3ème épisode mais j’accroche clairement, super découverte! Personnages attachants, série un peu old school à la parker lewis, on adore 🙂

  2. Arthur dit :

    Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu une si bonne série !
    Les thèmes abordés sont tout à fait d’actualité et traité avec beaucoup de justesse : consentement, plaisir féminin, poids des normes…
    A une époque où le porno fait office d’éducation sexuelle pour bon nombre de jeunes, on devrait diffuser cette séries dans tous les lycées 😉

  3. Pascale dit :

    Il n’y a pas que sur Netflix qu’on voyait la bande annonce. Au cinéma aussi. Je la trouvais TRES MAL faite et pénible. Malgré ton enthousiasme je ne suis guère tentée. Sans doute parce que ton adolescence est bien plus proche que la mienne 🙂
    Mais bon, j’essaierai peut-être le premier épisode. Qui sait !

    • auroreinparis dit :

      Mais oui, moi aussi, elle me saoulait, mais on a cédé, va savoir pourquoi ? Peut être un message subliminal ? Bre,f on a craqué et on a bien aimé, peut être que l’ado n’est pas si loin oui (tu me fais plaisir ahah, parce que l’ado il a pris bien 20 ans dans la figure, mais il reste frais ahah !). Mais je pense qu’il n’y a pas d’âge pour regarder la série, elle peut aussi plaire notamment quand on a des enfants, et des petits enfants ! 😉

  4. Sophie dit :

    Honnêtement, le titre et les affiches à Saint-Lazare ne me tentaient pas plus que ça. Mais après ton article, je me dis « pourquoi pas ». C’est sûr, je mets cette série sur la liste 🙂 Merci !

    • auroreinparis dit :

      On est jamais vraiment en retard avec les séries on peut s’y (re)mettre quand on veut ! C’est vrai que je consomme beaucoup de séries mais je ne les regarde jamais seule. Si je suis seule, je lis !

  5. tinalakiller dit :

    J’ai trouvé l’ensemble plutôt sympathique mais je regrette tout de même avoir l’impression de voir des étudiants plutôt que des lycéens, notamment dans la représentation de leur sexualité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s