[Cinéma] La prophétie de l’Horloge (moins bien) & Girl (bien).

E

La prophétie de l’horloge –  Eli Roth

Je n’avais pas mis ce film dans ma to do mais je me suis laissée tenter. Malgré des avis très mitigés, j’avais bien envie de voir Jack Black dans un rôle différent, et de déjouer les mystères de cette fabuleuse et mystérieuse maison magique. Ici, un scénario classique : un petit garçon vient de perdre ses parents et se retrouve chez un oncle dont il n’avait jamais entendu parler. Dès le premier soir, le môme sent que la maison et l’oncle partagent de petits secrets de famille. Je vous épargne les détails de l’histoire et de leur recherche d’horloge.

J’ai été agréablement surprise par les deux premiers tiers du film, car même si l’histoire et la façon de jouer des comédiens sont très enfantins, l’installation de l’intrigue se suit avec plaisir. Certains s’ennuieront et le trouveront très lent à démarrer. Là où j’ai trouvé que les chose gâtent c’est lorsque l’action démarre vraiment, avec son cortège de situations rocambolesques sans cohérence. En revanche j’ai apprécié certains dialogues franchement drôles, parfois, peut être, un peu malgré eux.  Pour résumer c’est un film inoffensif mais sans grande imagination cinématographique.

Ce qui m’a donné envie de voir ce film : l’affiche du film


Girl – Lukas Dhont

La bande annonce que je regardais distraitement ne m’avait pas du tout tentée, jusqu’à ce que je comprenne enfin le sujet. Lara est une fille, mais dans un corps de jeune homme, un corps qu’elle exècre à toute force et dont elle a terriblement hâte de se débarrasser. Sa famille a tout quitté pour vivre quelque part en Belgique et lui permettre d’intégrer une grande école de danse, et de poursuivre un traitement qui devrait la mener à la grande opération. Seulement, Lara n’est pas patiente.

Le parcours tourmenté d’une adolescente née dans le mauvais corps. La période n’est déjà facile pour personne, mais encore moins dans ce cas, et malgré toute la bienveillance de son entourage. Le personnage principal est interprété par Victor Polster , qui porte une grande partie du film sur ses épaules, la performance est magistrale. Il y a aussi une vraie volonté de sensibilité, sans misérabilisme ou effets excessifs. Un film plutôt épuré, qui vise très juste et nous parle de l’affirmation de soi en période d’adolescence. Malgré tout, j’avoue avoir trouvé certains passages un peu longuets.

Ce qui m’a donné envie de voir le film : les critiques Allociné

 

Publicités

5 réflexions sur “[Cinéma] La prophétie de l’Horloge (moins bien) & Girl (bien).

  1. Pascale dit :

    Je me suis ennuyée à périr devant la Prophétie… Puisque tu en parles je me souviens effectivement que les échanges entre Kate et Jack sont UN PEU drôles. Mais je n’aime décidément pas Jack Black et le gosse joue comme une patate.

    Pas encore vu Girl.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s