Détroit, de Kathryn Bigelow.

Kathryn Bigelow  a déjà réalisé plusieurs fresques très Américaines, avec notamment Démineurs ou Zéro Dark Thirty. Elle revient avec une nouvelle Histoire, celle de la ville de Détroit, en 1967, qui a connu des troubles et autres émeutes dans les quartiers noirs en proie à la surpopulation et victimes de la violence policière.  Alors que l’insurrection dure depuis deux jours, des coups de feu sont entendus à proximité de la garde nationale. Une nuit d’horreur va commencer pour les jeunes présents dans le motel identifié comme étant à l’origine des coups de feu.

Le bilan sera lourd puisque sans suivre la moindre procédure les policiers de Détroit se sont livrés à des interrogatoires musclés, brutaux et ultra racistes sur les jeunes présents, entrainant la mort de certains. Un film d’une violence inouïe, dans lequel le spectateur se trouve complètement embarqué, mais très bien documenté historiquement. Il en sort un film majeur, franc, factuel mais également d’une émotion brute qui bouleverse au plus profond. La caméra de la réalisatrice colle aux plus près des visages, captant la moindre expression, c’est simple, on a l’impression de se trouver avec eux, impuissants.

Ce récit historique doublé d’un thriller plein de suspens, dont les faits datent de 1967, a pourtant une résonnance très forte à l’heure actuelle, et mené tel qu’il l’est embarque le spectateur avec lui. L’emmène dans sa réflexion sur son présent et le monde dans lequel il vit. Dans ce film, tout contribue à rendre l’expérience réelle et immersive : le rythme, l’image, mais aussi les personnages, tous brillamment interprétés et dirigés avec maitrise et habileté. Un sans faute, sans bavure, et qui bouleverse encore bien après avoir quitté la salle de cinéma.

Détroit raconte des faits vieux 40 ans et pourtant, il parle aussi du présent, et de ce monde qui répète inlassablement ses erreurs. Qu’il est difficile de vivre ensemble …

Pensez-vous le voir ? Si vous l’avez-déjà vu qu’en avez vous pensé ?

Publicités

12 réflexions sur “Détroit, de Kathryn Bigelow.

  1. pascale265 dit :

    Je n’avais pas aimé DU TOUT les 2 précédents.
    Ici ça ne cherche pas à séduire avec des stars. Les faits les faits ! Et UNE scène d’une durée et d’une violence inouïes vraiment asphyxiante.
    Will Poulter dans le rôle du petit nazi est époustouflant.
    Et Boyega qui reste sur place sans la possibilité d’intervenir, juste pour tenter de limiter la casse…

    • auroreinparis dit :

      Oui je ne l’ai pas mis mais la durée de cette scène est peut être trop longue … en tout cas ça m’a remué … on peut pas dire qu’on aime ce film, mais il percute, non ?
      Belle journée 🙂

  2. dasola dit :

    Bonjour Aurore, je l’ai donc vu hier soir, je suis sortie dans tous mes états. C’est rare que cela m’arrive. Les flics m’ont donné envie de vomir. Je voulais rentrer dans l’écran pour leur casser la figure. Bonne journée.

    • auroreinparis dit :

      Bonjour Dasola ! Il m’a bouleversée aussi, la réalisatrice a mis beaucoup de choses dans ce film alors même que j’avais trouvé zéro dark thirty bien réalisé mais sans la moindre émotion. Bonne journée 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s