A Ciambra, plongée au cœur d’une famille Roms Italienne.

A ciambra -Jonas Carpignano

A Ciambra est une plongée dans l’univers haut en couleur d’une famille gitane Italienne, et plus particulièrement dans celui d’un jeune garçon, Pio Amato, en transition entre l’enfance et l’âge adulte. Une sorte de rite d’initiation pour un ado de 14 ans qui veut grandir, vite, et montrer à sa famille qu’ils peuvent compter sur lui. Il fume, il boit, il vole et ramène quelques billets à sa mère dont le mari et le fils le plus âgé viennent d’être arrêtés. De menus larcins qui le conduiront à un choix déchirant, entre amitié et devoir familial. 

Un récit immersif …

Ce récit une immersion véridique dans un camp gitan du Sud de l’Italie, que le réalisateur a rencontré en 2011 car ils avaient volé une voiture pleine de matériel de tournage …  Il a alors tellement apprécié l’énergie de l’endroit, et cette famille atypique qu’il a décidé d’y revenir pour tourner ce film avec le jeune Pio comme figure de prou de son scénario, d’abord dans un court métrage, puis un long. Un pari audacieux que de tourner avec des comédiens amateurs uniquement, et chez eux qui plus est. Mais le tout donne un résultat très authentique, entre le documentaire et la fiction. 

… Bouillonnant d’ÉNERGIE.

A Ciambra est à la fois beau, onirique, brutal et violent. Il n’occulte rien des difficultés d’une communauté qui survit essentiellement de larcins, ni de leur racisme légendaire envers les migrants Africains arrivés par chez eux. Pourtant, impossible de ne pas s’attacher à ce jeune Pio, à sa mère qui est un véritable pilier de la famille, forte et aimante, ou aux jeunes enfants si précoces, ils jurent et fument comme des grands et paraissent avoir à peine 6 ans, mais si attendrissants pourtant. Un milieu dur, aux règles implacables, que la caméra de Jonas Carpignano a su retranscrire avec pas mal de tendresse. 

Sont à déplorer toutefois quelques longueurs et répétitions mais A Ciambra s’impose comme une fable à la fois morale et onirique, sans fard ni faux semblant. 

Publicités

6 réflexions sur “A Ciambra, plongée au cœur d’une famille Roms Italienne.

    • auroreinparis dit :

      Alors là pour le coup ce cinéma là est fait de vraies personnages, même s’il y a tout de même un scénario ! il est en lice pour les Oscars d’ailleurs 🙂 Belle journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s