Crash test Aglaé d’Eric Gravel

Aglaé travaille au service de crash test de voitures dans une usine. Elle joue au cricket. Sa vie est ordonnée et sans imprévu, parce qu’elle a horreur des imprévus, ça lui vient de l’enfance. Alors, quand on lui annonce que l’usine va fermer car délocalisée en Inde, elle décide de ne pas lâcher ce travail autour duquel tourne son existence, et de partir là où il se trouvera. Suivie par deux de ses collègues, elle est prête à s’expatrier. Or, ce contrat était fait pour être refusé, la direction se trouve alors toute bête devant ce cas de figure, et refusera de leur payer les billets d’avion et leur déménagement en Inde. Qu’à cela ne tienne, sa collègue Marcelle a une vieille guimbarde, alors « en voiture Simone ». 

Un ton parfaitement juste …

A la fois dénonciation des délocalisations d’usines qui touchent le monde occidental, et conte initiatique sur la découverte de soi et du lâcher prise, ce film est filmé avec un soin très particulier, assez rare dans la comédie Française. Situation comique jamais forcée, comédiennes naturelles, même Julie Depardieu n’en fait pas des caisses et elle est sublime ainsi, Crash test Aglaé adopte le ton juste. J’ai trouvé le scénario original et loufoque, comme cet absurde périple.

une réalisation impeccable et poétique…

Les deux points qui me font adhérer à cette Aglaé sont : le ton adopté, complètement satirique, légèrement pince sans rire, jamais outrageux, jamais dans l’excès ou le gag facile, et la réalisation. Le travail sur la mise en scène, les plans, les couleurs est remarquable. La photographie est sublime, elle évolue au fil du périple et de l’ouverture d’esprit de l’héroïne, on y rencontre également des paysages d’une beauté à couper le souffle.

… porté paR un casting épatant.

Aglaé sort des sentiers battus, avec beaucoup de poésie et une touche d’humour noir. Aucun problème de rythme, pas de temps mort, une durée raisonnable en adéquation avec le propos. Pour son premier film, Eric Gravel signe un roadtrip émouvant, coloré, fantaisiste et énergisant.

Je suis sortie de ce film avec le sourire, la bonne humeur vissée au cœur, emplie de belles images. Avec son ton et son rythme justes, sa réalisation et sa photographie superbe, son trio d’actrices réjouissant, Crash Test Aglaé est pour moi une jolie réussite, comme un petit bonbon acidulé.

Publicités

11 réflexions sur “Crash test Aglaé d’Eric Gravel

  1. matchingpoints dit :

    Vous en parlez si bien, et le sujet semble passionnant ! Mais c’est Yolande Moreau qui nous gène – depuis le film « Quand la mer monte », elle nous met très mal à l’aise ! Bon, nous pouvons toujours changer d’avis…
    Bon weekend !

    • auroreinparis dit :

      Dans ce film, elle est comme Julie Depardieu, très naturelle, elle n’en fait pas trop, ce n’est pas la Yolande Moreau de Lesdeschiens par exemple. Et elle n’est pas là tout le film, en plus !

    • auroreinparis dit :

      En tout cas les trois actrices sont naturelles, belles, on croit en elle, et on partage leur aventure à 100%. Je suis d’accord avec toi, qu’il est bien ce film !

  2. dame skarlette dit :

    Super ton article je devais le voir avant sa sortie et ça ne c’est pas fait. Tu me donnes envie. Le sujet m’intéressait déjà je vais voir si j’ai le temps et si il passe encore. Merci pour ton avis bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s