Baby Driver, de Edgar Wright

Baby Driver … le titre fait clairement écho à Taxi driver, le film culte de 1976 réalisé par Scorsèse, mais l’histoire est bien différente. Edgar Wright, le réalisateur des déjantés « Shaun of the Dead »et  « Dernier pub avant la fin du monde« , pour ne citer que ceux-là, revient ici avec un film d’une teneur différente, dans lequel la musique tient le haut du pavé, si ce n’est le rôle principal. Baby est chargé de conduire les malfrats après chaque braquage, et si possible sans se tuer dans un sévère accident de voiture, ce qui relève chaque fois d’une véritable gageure. Baby démarre d’ailleurs sur les chapeaux de roue.

Un film pop rock détonnant …

Le jeune homme ayant une dette envers Le Doc, un grand voyou, il reste lié à lui tant que celle-ci ne sera pas payée. Changeant chaque fois d’équipe, il garde toutefois toujours ce fantastique chauffeur qui évolue au son de sa musique. Il est difficile de coller une étiquette à ce film car il est à la fois très caricatural et très bien construit, au rythme parfait de la musique. Il s’agit presque d’une expérience, bardée de quelques défauts et incohérences, mais sensoriellement, le spectateur se retrouve complètement embarqué.

Mais doté de trop de scènes d’action. 

Baby se retrouve embarqué bien malgré lui dans un monde de criminel, alors qu’il n’y a clairement pas sa place, et fera tout pour en sortir. Ce film a une patte bien particulière, quand à son image, à sa mise en scène et à sa bande son, toutes les scènes sont filmées avec un soin impeccable. Le scénario est très classique, mais l’enrobage pop rock détonne et étonne tout du long, le faisant osciller entre film de gangster et comédie musicale. Le seul reproche que je pourrai lui faire concerne le nombre de scènes d’action qui finissent par fatiguer le spectateur et n’ajoutent rien à l’histoire.

Oublions l’accent British de ses œuvres précédentes, Edgar Wright signe un film à l’Américaine, élégant, à la bande son détonante, aux couleurs pop,  mais nantis trop de scènes d’action.

Publicités

8 réflexions sur “Baby Driver, de Edgar Wright

  1. pascale265 dit :

    Oh les films de bagnoles… bof

    Et là tu me calmes bien. Les scènes qui bougent et font du bruit j’en ai eu ma dose avec Valérian.

    • auroreinparis dit :

      C’est vrai que ça fait un peu trop de musique , mais c’était vraiment le « truc » du film, alors pourquoi pas. Mais Baby driver ça fatigue un peu du coup entre ça et les scènes d’action !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s