Revue ciné : Rock’n Roll & Cure for life

1

Rock’n  Roll, Guillaume Canet

Guillaume Canet au cinéma, dans un nouveau film avec et de lui … sur lui. Ou du moins sur un personnage qui serait un Guillaume Canet parvenu à la quarantaine et qui constate qu’il a vieilli, qu’il est considéré comme un gentil père de famille, en couple avec la même femme depuis des années. Un mec pas rock du tout en somme. Et c’est la crise de la quarantaine. Et le pétage de câble sur le tournage, vis à vis de ses producteurs, de sa femme. C’est à mourir de rire, un gentil égotrip plein d’humour, de tendresse et de dialogues truculents …  Entre deux scènes de gros malaise. Si j’apprécie Guillaume Canet, je n’avais pas spécialement envie de me farcir  deux heures de lui et de sa femme.

Pourtant, de bonnes critiques m’ont convaincue, et grand bien m’en a pris car c’est véritablement drôle, et l’on sent qu’il s’est amusé à écrire et à tourner cette petite folie. Mention spéciale à Marion Cotillard, qui se révèle bien plus drôle qu’elle n’en a l’air, un vrai plaisir de la découvrir sous cet angle. Avec une grande liberté de ton et beaucoup d’auto dérision, l’acteur et réalisateur se met en scène dans des situations cocasses, incarnant ces êtres qui poursuivent leur jeunesse dans un monde où l’image est si importante. Un dernier tiers plus laborieux, plus absurde également, empêche toutefois Rock’n Roll de se révéler une réussite totale. Je vous le recommande toutefois pour passer un bon moment.

1

A cure for life, Gore Verbinski

On a beaucoup comparé A cure for life à Shutter Island. Un conseil : n’allez pas le voir dans cette optique car A cure for life n’a, à mon sens, rien à voir. Beaucoup d’articles mitigés, et quelques avis profondément négatifs m’ont amenée à me rendre au cinéma sans attente. Et je suis sortie plutôt satisfaite par cette oeuvre à la photographie magnifique. Lockhart, jeune cadre dynamique œuvrant dans le monde de la finance, est chargé d’aller récupérer l’un des directeurs de sa firme dans une sorte de sanatorium en Suisse, sous peine de se voir sacrifier par ses requins d’employeur, et de tomber sous le coup de l’AMF. Il découvre alors un endroit à la légende terrifiante, duquel il percera le secret.

Les deux premiers tiers installent avec brio et précision une atmosphère très particulière, un mystère épais, dans des décors sublimes. Film d’ambiance, il entraîne le spectateur dans une histoire étouffante, sur fond de critique de notre société de consommation. Le dernier tiers parait moins cohérent, plus foutraque et brouillon. Pour autant, je ne me suis pas ennuyée, happée autant par les images que par l’histoire. On regrettera simplement une fin par trop gothique et grandiloquente qui sied mal au corps du film. 

Et vous, vous avez prévu de voir quoi au ciné ?

Publicités

8 réflexions sur “Revue ciné : Rock’n Roll & Cure for life

  1. tania dit :

    c est marrant nos avis sur a cure for a life se rejoignent
    j ai lu la des critiques négatives qui descendaient le film en flèche
    heureusement que je ne les ai pas vu avant
    pt être que je n y aurais pas été

    j attendrais autre occas pr voir Guillaume Canet

  2. Yuko dit :

    A cure for life m’intrigue… mais c’est vrai que j’ai lu très peu de bonnes critiques sur ce film. Ca fait plaisir de lire autre chose, merci pour ton avis !

  3. Cellardoor dit :

    Rock’n Roll me tentait bien mais j’ai un ami qui a m’a dit à peu près la même chose que toi : sympa à la base mais l’impression qu’ils allaient un peu trop loin dans la dernière partie. Ne l’ayant pas vu, je ne sais pas trop ce qu’il entend pas là mais il était carrément plus mitigé que toi !
    A cure of life me faisait vraiment envie mais il passait dans un seul ciné de ma ville, un ciné que je déteste donc j’ai zappé. Je ne savais pas qu’il avait été descendu par la critique ! Les images que j’ai vu, sombres et dérangeantes, m’ont plu !

    • auroreinparis dit :

      Cure for life n’est pas aussimauvais qu’on le dit à mon sens, j’ai passé un bon moment.
      Pour le gentil délire de Guillaume Canet, j’y allais sans attente, et c’est un bon divertissement !
      Bonne journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s