Sur le petit écran : Sense 8 et Death Note

1Sense 8 – Wachowski   : Toujours à l’affût d’une bonne série, nous nous sommes mis à Sense 8 sans rien en avoir lu. Sense 8 situe son action sur les cinq continents, au travers de l’histoire de huit personnages aux destins différents, aux vies, aux coutumes, et aux quotidiens aux antipodes les uns les autres. Pourtant, ces huit personnages sont connectés les uns aux autres, pour le meilleur et pour le pire.  Ils sont des « sensitifs », une espèce à part sur Terre. Nous regarderons sans doute la deuxième saison, car même si j’accroche moins qu’à une série comme Walking dead, il y a des ingrédients qui me plaisent dans cette série à la réalisation léchée.

Il y a de la densité, beaucoup de rebondissements, et de personnages, ce qui est  la fois la force et la faiblesse de Sense 8. A la fois l’on ne s’ennuie pas, à la fois l’on peut perdre légèrement le fil, et voguer vers des invraisemblances notables. Certains personnages attachent plus le spectateur que d’autres, et certaines séquences n’en paraissent que plus longuettes. Le caractère naïf de l’intrigue en agacera certains. Pourtant, il y a de l’idée, de beaux messages, et du mystère, suffisamment pour que l’on ait envie d’en savoir plus. Pour résumer voilà une fort sympathique série Netflix,  à découvrir.  

1Death Note – Tetsurō Araki : Inspiré d’un manga écrit par Tsugumi Ōba et dessiné par Takeshi Obata, cet animé comprend 37 épisodes sur deux saisons et raconte la traque inlassable d’un assassin nommé Kira. Un criminel pas franchement comme les autres, puisqu’il commet ses meurtres par le biais d’un petit carnet dans lequel il suffit de noter le nom de ses victimes. Des règles strictes régissent l’utilisation de cette « death note« , qui appartient au monde de l’invisible, et plus précisément aux shinigamis . Je ne pensais pas autant accrocher à ce manga, mais l’idée de départ, comme le traitement de l’histoire et les milles rebondissements en font une série de grande qualité, portée par des personnages hauts en couleur.

Série totalement addictive, par les rebondissements, les nombreuses règles du cahier, les problématiques de pouvoir et les jeux de dissimulation, les thèmes abordés sont autant politiques que philosophiques. Peine de mort, rendu de la justice, différence entre le bien et le mal, voici autant de questions fondamentales et éthiques que pose le manga. « Death note » dessine un monde aussi fascinant que désolant, avec beaucoup d’intelligence. Série recommandée ! 

D’autres séries ici : Sur le petit écran 

Publicités

7 réflexions sur “Sur le petit écran : Sense 8 et Death Note

  1. tinalakiller dit :

    Je n’ai jamais regardé Sense 8, j’avoue avoir peur de ne pas accrocher vu que je n’ai pas aimé le dernier film des Wachowski et puis je sais pas, pas un bon pressentiment (en connaissant mes goûts).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s