Un petit boulot & Elektro Mathematrix : deux films à voir !

1Un petit boulot- Pascal Chaumeil : Jacques a perdu son travail. Avant, sa vie était simple. Il allait à l’usine, et travaillait avec plus ou moins d’enthousiasme puis rentrait à la maison retrouver sa femme. Mais un jour l’usine ferma, puis toutes les usines du coin, ou presque. Sa femme en eut assez de tirer le diable par la queue et s’en alla. Alors Jacques resta seul, cumulant de misérables petits boulots pour survivre, jusqu’à ce que le gangster du coin, lui propose d’assassiner son épouse, pour une somme rondelette et non négligeable.  C’est alors que sa vie devint beaucoup moins simple.

Le ton de ce film est particulièrement plaisant, à la fois grinçant et noir, et profondément drôle.  Malgré quelques petites longueurs, Un petit boulot se regarde avec plaisir, grâce à un scénario fantasque et bourré d’humour. Niveau casting, c’est un tiercé gagnant avec Romain Duris, Michel Blanc et Gustave Kervern, qui apportent chacun leur touche à cette histoire, un peu d’ironie, de cynisme et de la tendresse aussi. Dialogues truculents, situations absurdes et cocasses, comédiens impeccables, c’est ainsi que le film posthume de Pascal Chaumeil devrait vous faire passer un très bon moment. Recommandé pour une bonne tranche de rire et de vie.

1Elektro Mathematrix – Blanca Li : La réalisatrice propose aux spectateur une plongée dans le monde de la danse, une sorte de comédie musicale moderne, urbaine et lycéenne et sans parole. Adaptée de son spectacle, cette comédie électrique, nerveuse et farfelue, vous emmène dans une journée de lycée, avec une classe de garçon burlesque, qui danse depuis le cours de maths jusqu’à la sortie des classes. Enlevé, réjouissant, drôle et parfois émouvant, voici un film dynamique qui donne la pêche.

Sorti le 24 août, il passe désormais dans très peu de salles en France. Pourtant il mérite le détour, grâce à la vitalité et l’énergie vibrante de ses danseurs.  Un pur bol de vitamines dans un quotidien qui fait grise mine, pour faire le plein de vibrations, de joie, et d’humour.  Les chorégraphies peuvent parfois paraître quelques peu brouillonnes et cacophoniques, sans fil narratif fort, pour autant, il laisse une très agréable impression de légèreté et de vitalité. Cette énergie pallie le manque évident de moyens de la réalisatrice. Tout est aussi une question de sensibilité, la musique pourra vous paraître légèrement monotone et répétitive. Reste que nous, on a passé un bon moment !

Publicités

9 réflexions sur “Un petit boulot & Elektro Mathematrix : deux films à voir !

  1. Z. dit :

    J’ai adoré un Petit boulot, et je suis totalement d’accord avec ce que tu en dis. Par contre Elektro Mathematrix je n’en avais pas du tout entendu parlé, et tu me donnes bien envie de le voir! Je vais tenter d’écumer les salles pour le trouver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s