Renaissances de Tarsem Singh

Rennaissances-Affiche-FranceL’histoire de Renaissances est relativement originale. Un homme richissime atteint d’un cancer incurable se voir offrir par un organisme, qui a tout de secret, la possibilité de prolonger sa vie en lui offrant un nouveau corps. Tout de synthèse qu’ils disent, bien évidemment. Au début le bonhomme riche est sceptique, puis se voyant mourir il accepte de tenter l’aventure et disparait en tant que Damian Hale  pour renaitre en un jeune et bel homme. La plus grosse contrainte du programme est de devoir avaler tous les jours du reste de sa vie des pilules rouges destinées à éviter le rejet de son nouveau corps, lui promettant vomissements et hallucinations dans le cas contraire.

Mais le bonhomme va n’en faire qu’à sa tête et très vite découvrir que sa tête ne génère pas des hallucinations mais les souvenirs d’un autre. [SPOILER Ce qu’il croyait être un corps de synthèse est le corps d’un homme officiellement décédé. Le voilà transformé en héros, bravant les soldats de la firme qui l’a « transhumanisé », maintenant doté des réflexes du soldat dont il habite le corps].  Il ne faut pas se voiler la face, il s’agit plus d’un film d’action que d’un film de science fiction. Si l’idée de base est on ne peut plus intéressante, et projette le spectateur dans un potentiel futur où l’immoralité serait une possibilité, le nombre de scènes d’action qui s’enchainent à vive allure m’a quelque peu refroidie.

Dommage car il y avait matière à en faire un film de grande réflexion sur le transhumanisme, l’immortalité de la race humaine, la sauvegarde des personnalités au delà de la mort de l’enveloppe corporelle, des questions aussi inquiétantes que passionnantes. Au lieu de cela, Tarsem Singh nous livre un film d’action truffé d’incohérences et bien trop enrubanné de scènes d’actions pour être réellement enrichissant et perturbant. Plus divertissant qu’autre chose, Renaissances peut se targuer de belles scènes et d’une belle photo, d’un casting réjouissant mais pas d’avoir exploité le potentiel incroyable de son sujet.

Si vous ne trouvez rien d’autre à voir, Renaissances pourra faire l’affaire, cependant, malgré ce creux estival, il y a d’autres films qui en valent surement mieux la peine !

Publicités

8 réflexions sur “Renaissances de Tarsem Singh

  1. potzina dit :

    C’est dommage parce que les films de Tarsem Singh que j’ai vu étaient orignaux. Les Immortels ne brillait pas par sa subtilité mais les décors, les costumes et certains pans de l’histoire étaient top. Et j’avais beaucoup aimé The Fall et The Cell.
    Pour le coup je pense que je me ferai une séance DVD plutôt qu’une séance ciné 🙂

    • auroreinparis dit :

      Ah et bien il me semble que je n’ai jamais vu un film de ce réalisateur, aucun de ceux que tu cites ne me dis quelque chose … Et après celui-ci je ne sais pas si j’ai très envie de les voir ! Peut être à l’occasion en streaming !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s