Nos futurs – Rémy Bezançon

1J’ai entendu et lu pas mal de choses sur ce film, et pas les meilleures. Je me trouvais donc déchirée entre l’envie de voir le dernier Besançon, me rappelant de l’excellent « Le premier jour du reste de ta vie« , Pio Marmai que j’affectionne toujours autant, et la crainte de voir un mauvais buddy moovie. Ayant lu le synopsis en diagonal et les critiques de la même manière, je me suis décidée à aller le voir, pleine d’idées reçues mais sans savoir exactement de quoi il retournait. C’est l’histoire de Yann qui a repris l’entreprise de courtage de son père et vit avec une nana canon et adorable mais semble cacher de grosses tristesses.

Le soir de son anniversaire surprise, d’anciennes photos sont partagées sur la télévision, avec un garçon qui revient tout le temps mais dont personne ne sait de qui il s’agit. Le lendemain, 14h, Yann décide rappeler son pote d’enfance, Thomas, qui semble être resté coincé dans son adolescence. Je n’en dirai pas plus sur l’histoire, mais le twist de fin vous fera comprendre tous les indices savamment disséminés tout au long du film. Nos futurs est bien meilleur que ce que j’ai pu en entendre, assemblant les indices de scènes en scènes, et terminant sur un finish des plus bouleversants. N’en déplaise à Télérama j’ai trouvé le film bien rythmé, la réalisation intelligente et le casting bien pensé.

Nos futurs est un joli moment de nostalgie composé sur une belle partition d’humour, mais qui serait en effet un énième buddy moovie s’il n’était ces derniers plans, plein d’une émotion qui étreint. L’état dépressif de Yann, interprété par Pierre Rochefort, s’estompe dans de belles scènes de rire, toutefois, c’est un cafard et un espèce de méchant coup sur la tête qui colle son empreinte au spectateur. Cette plongée dans le quotidien morne d’un trentenaire qui a pourtant tout pour être heureux m’a surprise et laissée assommée. 

Qu’il ne s’agisse pas du meilleur Bezançon c’est bien possible, on peut aussi lui reprocher d’avoir usé d’une méthode plutôt facile, il faut toutefois reconnaître que si l’on veut bien se laisser surprendre, Nos futurs a de belles qualités dont une bienheureuse tendresse.

Publicités

6 réflexions sur “Nos futurs – Rémy Bezançon

  1. Blablayablog dit :

    Je partage complètement ton point de vue. J’adore « Le premier jour du reste de ma vie » et pour moi « Nos futurs » est loin d’être aussi bon. Le personnage de Yann a failli me faire abandonner, mais il faut bien reconnaître que le dénouement est plein d’émotions.
    Au final j’ai aimé mais le film ne me laissera pas un souvenir de dingue !

    • auroreinparis dit :

      Ah il me semble que mon avis est quand même plus enthousiaste que le tien, j’ai été agréablement surprise et je trouvais les critiques un peu injustes. Dommage si ça transparait pas dans cet article !

    • auroreinparis dit :

      Ah tu n’as pas accroché, comme pas mal de critiques. Je les ai trouvé dures, le twist peu paraitre facile, il m’a paru intelligent. Disons que j’ai été assez émue …!

  2. Fanny dit :

    Je suis très fan du réalisateur ET de Pio Marmaï, il faut que j’aille voir ce film absolument, j’espère que comme toi je ne serai pas déçue… et j’espère aussi qu’ils ne vont pas le déprogrammer trop vite ! faut que je me bouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s