Le Petit Prince – Mark Osborne

affiche-def-du-filmComme la plupart des enfants, j’ai lu le Petit Prince de Saint-Exupéry. J’en ai même fait mon livre de chevet pendant des années, l’ayant lu et relu frénétiquement avec chaque fois le même plaisir, jusqu’à le connaitre par cœur. C’est dire si je voyais d’un œil circonspect cette adaptation moderne et les libertés qui risquaient d’être prises avec les personnages tant chéris. L’histoire est celle d’une petite fille dont la mère veut faire une adulte responsable, elle lui a ainsi préparé un programme d’été drastique dans l’idée de la faire entrer dans une école prestigieuse. La petite ne semble pas réfractaire à l’idée jusqu’à ce qu’un vieil homme farfelu entre dans sa vie …

… Et lui conte la vie du Petit Prince. Un enfant vivant sur un astéroïde et amoureux d’une rose, ou la belle histoire de Saint-Exupéry. J’ai adoré les moments de stop motion racontant les différents épisodes du livre malgré un enchainement quelque peu décousu, mais cela ne dure que seize minutes. J’ai eu plus de mal avec l’histoire principale de la fillette et du vieux Monsieur, cousue de fil blanc et qui n’aurait du qu’être prétexte à raconter le livre mais qui prend finalement toute la place. Ce vieux Monsieur est un lien entre l’histoire du Petit Prince de  Saint-Exupéry et le film d’animation puisque sensé être l’aviateur tombé dans le désert. Cependant, la première moitié du film passe de beaux messages, et s’avère plutôt poétique.

En revanche, il y a un moment où tout dérape et pendant lequel on se demande où les scénaristes ont voulu en venir et quelle drogue ils ont pris. Le vieux Monsieur, l’aviateur donc, est en danger de mort et la gamine se met en devoir d’aller chercher Le Petit Prince. J’ai envie de dire « c’est quoi ce bordel ? ». En plus d’avoir une histoire tirée par les cheveux, je n’ai pas retrouvé l’esprit du livre et n’ai pas du tout compris ni le sens ni l’intérêt de cet épisode qui ne fait que perdre le spectateur. Je ne suis pas obtus, mais je porte trop de tendresse au Petit Prince pour apprécier ce rendez-vous manqué d’un film qui s’éloigne beaucoup trop de  l’esprit de l’œuvre originale.

J’avais des craintes concernant ce film d’animation, elles se sont avérées particulièrement fondées. On pourra le recommander éventuellement aux jeunes enfants, mais si j’ai un conseil, mettez leur plutôt le livre entre les mains que ce film d’animation sous les yeux.

Publicités

17 réflexions sur “Le Petit Prince – Mark Osborne

  1. potzina dit :

    Avant même de lire ton billet, je ne pensais pas aller le voir parce que j’aime le livre et que la bande-annonce m’a laissée perplexe. Je pense que je ferai l’impasse !
    Bonne soirée Aurore 🙂

  2. Bouchine dit :

    Ce que tu en dis me désole moi qui avais tellement hâte de le voir !!! Bon ben je n’ai plus qu’à le relire !
    Belle fin de journée à toi !

  3. Boudicca dit :

    Moi j’ai beaucoup aimé 🙂 Certes les passages directement tirés du Petit Prince sont les plus réussis et les plus touchants du film, mais l’histoire parallèle mettant en scène la petite fille et le vieil homme m’a aussi émue à plusieurs reprises. Par contre je suis d’accord : le virage brutal dans le scénario peu avant la fin du film est un peu perturbant…

    • auroreinparis dit :

      Je pense que je m’attendais à quelque chose de légèrement plus fidèle que cela, d’où ma déception ! Si l’on veut bien s’éloigner du texte et penser ce film autrement, il a quelques qualités en effet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s