Taxi Téhéran de Jafar Panahi

1Taxi Téhéran – Jafar Panahi : Taxi Téhéran est un film très courageux de Jafar Panahi, un réalisateur Iranien qui s’est installé au volant d’un taxi, transportant les gens au gré de leurs besoins, discutant avec eux, mettant à jour au cours de ses trajets les travers de l’Iran. Il y a notamment une bonne partie sur la censure du cinéma, tout ce qu’il est interdit de montrer si l’on veut être diffusé, ceci est très bien illustré lors des dialogues avec sa nièce, qui doit réaliser un film pour son cours de cinéma, et l’étudiant en cinéma qui achète au marché noir des films interdits en Iran.

Chaque personne passant dans son taxi rappelle comme l’Iran lie les pieds et les poings de ses habitants, comme la liberté y est contrainte, comme il est facile de se retrouver en prison. Pendant le film, j’avoue m’être vaguement ennuyée malgré quelques dialogues délicieux. Pourtant, ce projet courageux, ambitieux, original, libre, et parsemé de touches d »humour ne m’a pas laissée indifférente. Le réalisateur s’est physiquement impliqué dans ce film, laissant défiler devant sa caméra toute la société de son pays. Étant interdit de tournage, le réalisateur a du déployer des trésors d’imagination pour mener à bien son projet.

Taxi Téhéran peut s’assimiler à un docu-fiction, qui même s’il m’a lassée à certains moments, poursuit, dont les visages continuent de tourner dans la tête du spectateur longtemps après que les lumières de la salle se soient rallumées. Un film particulier, dont la clandestinité rend ce réalisateur proche de celui qui le regarde, comme s’il lui confiait un secret. La lumière est particulière, le son, les cadres, le jeu de ces acteurs amateurs, tout étant dirigé par le réalisateur lui même, puisqu’une équipe technique aurait été trop repérable. Alors ça ne donne pas un acte d’une vraie beauté cinématographique, mais un acte véritablement politique.

Taxi Téhéran est un film réflexif, et essentiel, tourné à la manière d’un docu-fiction.

Publicités

18 réflexions sur “Taxi Téhéran de Jafar Panahi

  1. filou49 dit :

    je suis assez d’accord avec toi sur le fait que le film ne soit pas d’une beauté renversante ( même si mon comparse Michel qui a écrit la chronique chez moi n’est pas du tout de cet avis)…esthétiquement c’est meme parfois assez moyen mais en meme temps vu les moyens à bord on peut difficilement lui jeter la pierre…par contre je te suivrais pas sur le coté ennuyeux du film : autant je pouvais comprendre ton ennui pour timbuktu ou d’autres chefs officieux super contemplatifs, autant la il y a quand meme un vrai rythme et une belle energie et pas mal d’humour qui fait que je trouve que le film passe très très vite alors que j’avais moi aussi peur de m’ennuyer à la base…bonne journée à toi !!

    • auroreinparis dit :

      Et bien j’ai ressenti un peu d’ennui de temps en temps je dois l’admettre et je n’ai pas voulu l’occulter. Pour autant je trouve que c’est un film qui marque et occupe l’esprit longtemps après l’avoir vu. Et c’est une remarquable qualité ! Bonne journée aussi 🙂

  2. Yuko dit :

    C’est le geste politique qui a été salué à Berlin je pense. Cela dit, vu les contraintes du réalisateur pour tourner ce film, on comprend qu’il n’a pas eu toutes les possibilités qu’il aurait mérité.

  3. Ziad dit :

    « Chaque personne passant dans son taxi rappelle comme l’Iran lie les pieds et les poings de ses habitants, comme la liberté y est contrainte, comme il est facile de se retrouver en prison. »

    Entièrement d’accord mais l’on voit aussi comme les échanges se font facilement. Entres hommes et femmes, le dialogue peut s’instaurer. Et je trouve cela tout aussi essentiel que ce soit montré. Etant d’origines algériennes, et y allant de temps à autres, je peux dire que discuter avec une femme est bien plus délicat là bas qu’en Iran. Ainsi j’adore la première scène du film et de cette femme qui s’insurge des propos du passager.

    Je trouve que ce film véhicule aussi cette image de tolérance que d’aucuns n’imaginent pas en Iran.

  4. ziadtouat dit :

    « Chaque personne passant dans son taxi rappelle comme l’Iran lie les pieds et les poings de ses habitants, comme la liberté y est contrainte, comme il est facile de se retrouver en prison. »

    Entièrement d’accord mais l’on voit aussi comme les échanges se font facilement. Entres hommes et femmes, le dialogue peut s’instaurer. Et je trouve cela tout aussi essentiel que ce soit montré. Etant d’origines algériennes, et y allant de temps à autres, je peux dire que discuter avec une femme est bien plus délicat là bas qu’en Iran. Ainsi j’adore la première scène du film et de cette femme qui s’insurge des propos du passager.

    Je trouve que ce film véhicule aussi cette image de tolérance que d’aucuns n’imaginent pas en Iran.

    • auroreinparis dit :

      Ziad bonjour. C’est vrai qu’il y a une vraie humanité dans les séquences, et une volonté de vivre ensemble. Il est évident que le réalisateur montre aussi cette soif de tolérance des gens, du peuple … Pas tellement partagé par le gouvernement d’après le peu que j’ai pu comprendre et apprendre des livres et films qui me sont tombés entre les mains …

      • ziadtouat dit :

        Oui mais c’est là le paradoxe. Et c’est pour ça que je pousse mes amis et mon entourage à aller visiter l’Iran. Pays facile d’accès (en terme de prix, d’organisation, d’hotels etc) et au peuple à l’hospitalité magique. On ne peut nier l’existence de la police des moeurs, et de cette chape religieuse etc. mais y aller c’est pouvoir en témoigner de visu et se rendre compte que le gouvernement ne représente pas la majorité de ce peuple très éduqué et très gentil. Les ayatollahs ont assis leurs pouvoirs lors de la guerre face à l’Irak et empêche la naissance de toute force d’opposition.

      • ziadtouat dit :

        Beaucoup disent cela, c’est dommage. Se promener sur la place d’Isphahan, voir les Wind tower de Yazd et leurs temple zoroastriens. Persépolis et les mosquées de Shiraz. C’est d’une beauté renversante. Et j’y suis allé avec une fille et tout s’est bien passé. Mais je comprends. Tu n’es pas la première. Je compte organiser un petit groupe de voyage pour leur montrer et les rassurer. Je te tiendrai au courant.

  5. My Little Discoveries dit :

    J’hésite à aller voir ce film mais je pense qe j’attendrai sa diffusion en VOD ou à la télé. Une chose m’intrigue: les personnes qui montent à bord du taxi jouent-ils un rôle écrit par le réalisateur, ou jouent-ils leur propre rôle comme dans un documentaire? Ce n’est pas très clair dans les critiques que j’ai pu lire… Merci Aurore! 😉

    • auroreinparis dit :

      Alors d’après ce que j’ai compris, il s’agit bien de comédiens, dit  » amateurs  » ( va savoir ce que ça veut dire exactement), car il ne voulait pas mettre en scène de vraies personnes à cause du risque. En revanche, est-ce très écrit, ou non, le mystère demeure !
      Je ne sais pas s’il passera un jour à la télé, pê sur Arte !
      Bonne journée !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s