The Grand Budapest Hotel – Wes Anderson

3Il y avait des semaines que je voulais voir ce film. C’est enfin chose faite. Après Moonrise Kingdom, un très joli film que j’avais beaucoup apprécié, Wes Anderson revient avec un film barré, graphiquement magnifique et plein de beau monde. Il se propose de retracer la vie de M.Gustave, le concierge d’un hôtel de luxe, situé aux confins de l’Europe. On se situe entre les deux guerres mondiales, et, accompagné de son fidèle garçon d’étage ou Lobby Boy, Zéro Moustapha, le concierge sera embarqué dans une abracadabrante histoire de tableau volé, de succession, et d’héritage suite à la mort d’une mystérieuse vieille dame avec qui il entretenait des relations particulières.

Au delà d’une histoire abracadabrante et délirante, c’est la somme des petits détails ultra soignés qui interpelle. Chaque scène est un petit bijou de précision, que ce soit au niveau des décors, des dialogues, de la tenue de chaque personnage et du jeu de chaque comédien. La musique a aussi un grand rôle dans la réussite de cet ovnis ! Films à tiroirs, le réalisateur réussit à tirer et dérouler les différentes époques avec une vraie virtuosité, il y a un petit côté magique dans ces images, une temporalité rythmée et enchanteresse qui nous fait voyager à travers des décors différents, et bluffants. J’ai adoré le burlesque de chaque plan, les runnings gags aux effets comiques, les personnages décapants au style ultra élégant.

Ce qui frappe dans ce film c’est le sens du récit. Grand conteur, il a su dérouler parfaitement son intrigue et nous rapprocher de ses personnages loufoques. Inattendu, très original et décapent, il surpasse en poésie et en grâce, le pourtant déjà très admirable Moonrise kingdom. Inspiré de l’oeuvre de Stephan Zweig, il l’a affublé d’une truculente mélancolie enveloppée d’un hilarant sens du comique. C’est un vrai plaisir de cinéma, une réalisation parfaitement maîtrisée, avec un sens du détail qui frôle le génie, dans le ton et la qualité des images, une capacité incroyable à manier la couleur pour donner le ton de la scène, fantaisiste et burlesque, ou grave et mélancolique.

Trépident, doté d’une énergie folle, d’une originalité rarement égalée, d’une imagination sans borne, ce film est un spectacle étourdissant. Film à voir absolument, rien que pour la beauté des images et l’incroyable soin apporté à la réalisation. Quel travail. Quel talent ! Et je tire notamment mon chapeau à Ralph Fiennes qui campe sans faillir l’extraordinaire Monsieur Gustave.

Publicités

16 réflexions sur “The Grand Budapest Hotel – Wes Anderson

  1. SpirituElle!Lui! dit :

    J’ai vu la bande annonce qui m’a effectivement donné très envie !
    Je vais essayer de ne pas louper ça… Merci!

  2. Ô Bordô dit :

    Ton article donne terriblement envie ! Je le note 🙂 J’ai bien envie de découvrir un univers totalement ailleurs, totalement neuf et un peu fou !
    Je garde aussi un très bon souvenir de Moorise Kingdom.

    • auroreinparis dit :

      C’est vraiment un réalisateur incroyable, il a un sens du détail fou et une imagination dingue. Ca fait du bien, même si parfois c’est pas évident à suivre tant d’originalité !

  3. Isa dit :

    J’ai très très envie d’aller ce film et suis totalement frustrée car je m’y suis prise trop tard cet am et il y avait un monde pas possible au ciné, la séance qui commencait ..etc etc .. j’ai fait 1/2 tour mais je pense que je vais réitérer demain soir !

    • auroreinparis dit :

      Il a beaucoup de succès ce film, le week end les séances sont pleines. En un sens , tant mieux, les gens ont du gout après tout !
      J’espère que tu pourras le voir demain soir !!

  4. filou49 dit :

    bon je vois que tu es très enthousiaste sur ce film, j’avais lu coup sur coup quelques critiques plus mitigées dernièrement je m’étais dit que j’allais le laisser tomber. vu qu’au départ j’étais pas déjà super partant pour le voir bien que je l’ai mis dans ma sélection .. je reconnais l’univers visuel enchanteur d’Anderson mais c’est vrai que je lui préfère largement un cinéma plus incarné, moins second degrès…j’ai toujours trouvé que cette surenchere de décalage empeche l’émotion de venir, meme pour Moonrise Kingdom que j’avais regardé d’un oeil trop extérieur…j’ai peur que ca soit de meme pour celui ci mais qui sait, peut etre serais je agréablement surpris… bon début de semaine à toi!!!

    • auroreinparis dit :

      Je ne l’ai pas trouvé émouvant, je te rejoins, c’est tellement stylisé que ça en devient désincarné. Mais j’ai aimé le graphisme, l’imaginaiton débordante, et la maitrise de la réalisation. Les décors sont fabuleux. C’est autre chose que je suis venue voir, pas vraiment une histoire, mais presque un tableau burlesque. Je ne suis pas venue pour l’émotion, c’est évident, et heureusement car j’en serais sortie déçue.

  5. Livy dit :

    J’y vais bientôt, je n’en peux plus d’attendre. La bande-annonce m’a convaincue comme rarement une bande-annonce 😉
    Ton enthousiasme ne m’étonne pas. Wes Anderson est un réalisateur de génie et je ne pense pas être déçue non plus !

    • auroreinparis dit :

      J’étais comme toi, j’ai manqué une séance jeudi à cause du boulot, j’en étais folle ! Mais heureusement c’est réparé. Il est super beau, mais attention à ne pas y aller fatigué, car si tu décroches tu ne raccroches pas les wagons, c’est ce qui est arrivé à mon pote !!

  6. nessiefreaksandgigs dit :

    Oui oui oui et cent fois oui! Tu as su raconter avec précision tout ce que je pensais du film, c’est un véritable bijou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s