Nymphomaniac – Lars Von Trier

3Nymphomaniac m’attirait autant qu’il me faisait craindre le pire. Je ne connais pas la filmo de Lars Von Trier, n’ayant vu aucun de ses opus même si je les connais de nom. La bande annonce m’avait laissée songeuse, mais je décidais tout de même de me faire ma propre opinion. Et j’ai pris une claque. Une jeune femme est étendue de tout son long dans une cour, le visage en sang, apparemment sans connaissance. Un vieux Monsieur va s’acheter du lait lorsqu’au retour il la voit. Après un bref échange, il décide de la ramener chez lui. Joe va lui raconter son histoire, son rapport addictif au sexe, sa consommation effrénée des hommes.

Est diffusée dans les cinémas la version censurée, seulement interdite au moins de 12 ans. Mais elle n’est pas à mettre devant les yeux d’un ado. J’ai adoré la réalisation simple, très efficace, les plans lents, et surtout les moments de dialogue, cette maïeutique entre joe interprétée magnifiquement par Charlotte Gainsbourg, et ce vieil homme dont on ne sait rien. Elle entreprend de lui raconter comment elle en est arrivée à se retrouver dans cet état. Joe consomme les hommes comme une boulimique sans en tirer le moindre plaisir, veillant à n’y mettre aucun sentiment, voir même aucun désir. Comme une machine dans une usine.

Je n’ai pas trouvé le film pervers, voyeur ou choquant. Il raconte de manière assez froide la violence de ce comportement sans toutefois s’apitoyer sur la souffrance. La vie érotique de cette femme est surtout le prétexte à une discussion philosophique, riche en questionnements, riche également en métaphores. Émotionnellement dense, il évite toutefois le choc gratuit, je l’ai trouvé puissant et audacieux. Bien sur, on parle de sexe, de sexe sans sentiment et parfois écœurant, mais on parle surtout de la manière d’en parler je crois …

A la fois cru, viscéral, charnel, le film est, comme son héroïne, profondément intellectuel et intellectualisé. Comme si chaque acte se pensait, se disséquait, plutôt qu’il ne se vivait. J’ai trouvé la dernière scène de ce chapitre 1 d’une très grande force. A noter que le montage comme la bande originale ajoute un lyrisme très élégant dans ce déluge de tristesse froide. Difficile de savoir ce que le réalisateur a dans la tête et dans quelles réflexions il veut nous mener exactement, mais il a réussi à remuer quelque chose et c’est déjà gagné.

Le second opus risque d’être bien plus dérangeant, les bases étant posées, l’odyssée risque de devenir plus oppressante et violente. J’attends donc la suite.

Publicités

16 réflexions sur “Nymphomaniac – Lars Von Trier

  1. Audrey dit :

    J’ai vu quelques uns de ses films, dont le déchirant Breaking the Waves mais également Antichrist, très spécial et assez trash quand même… Plus récemment Mélancholia qui était vraiment intéressant… Mais je sais pas si j’irai voir celui là. A chaque fois je me décide au dernier moment. J’attendrai peut être un peu…. Je ne sais pas. En grande fan de Charlotte Gainsbourg, j’ai quand même envie de tenter l’expérience !

    • auroreinparis dit :

      Je pense que ça serait dommage de passer à côté, il est vraiment bien réalisé et intelligent. Intriguant aussi, même si pour moi le sexe ne lui sert que de prétexte.
      Faut vraiment que je vois les autres !!

  2. bookyboop dit :

    Je ne sais pas trop quoi en penser. C’est un sujet un peu trash et je déteste charlotte Gainsbourg… Hmmmmmm. Je ne sais pas encore… On verra si je saute le pas !

    • auroreinparis dit :

      Je ne suis pas une grande fan de Gainsbourg mais c’est une fabuleuse actrice, et dans ce film elle est très convaincante. Le sexe à mon avis n’est qu’un prétexte, et la maïeutique impressionnante.
      Mais ne te force pas, il est quand même bien particulier !

  3. filou49 dit :

    tiens c’est marrant que tu n’ais vu aucun Lars Von Trier, avec le nombre de films que tu vois et ta passion pour le ciné…je me souviens qu’un des tous premiers films si ce n’est le premier film que j’ai vu seul au cinéma ( avant j’osais pas y aller seul maintenant c’est quasiment à chaque fois) fut breaing the waves un film dont j’étais ressorti agacé et tourneboulé en meme temps, comme c’est souvent le cas pour ses films…j’avoue que mes préférés de lui ne sont pas les plus connus je pense à Dogville ou Mandalay des films très experimentaux mais très profonds et intelligents… bref j’ai bien envie de tenter cette experience nymphomaniac mais trouver 2 fois 2 heures dans un agenda assez chargé me parait un peu difficile… merci pour ta belle chronique…bon mercredi à toi..

    • auroreinparis dit :

      Après reflexion, je recommande vivement ce film, il y a une grande force dans le dialogue et une vraie poésie dans cette violence. Je l’ai trouvé très subtile et très bien réalisé. Et il me donne envie de me plonger dans sa filmo car oui, c’est une vraie lacune pour moi ce réalisateur, je l’avais toujours écarté car je croyais que ce qu’il faisait ressembler à du David Lynch que je n’aime pas car son univers est vraiment trop étrange pour moi. J’ai pris une vraie bifle et j’irai voir le second volet sans hésiter !
      Bon mercredi aussi !!

  4. Livy dit :

    Voilà un sujet intéressant. J’avoue m’être précipitée pour le voir dès sa sortie. Honnêtement, je l’ai trouvé plutôt soft (entendons-nous bien, il ne l’est évidemment pas, mais je m’étais préparée à bien pire), souvent poétique – comme tu le soulignais- et bien construit. L’univers m’a à la fois captivée et dérangée, ce qui m’est plaisant. Seulement voilà: sans le second chapitre, je suis incapable pour l’instant de savoir ce que j’en ai vraiment pensé. J’ai besoin de la suite (qui, elle, semble beaucoup plus trash) pour me faire une idée objective car pour le moment, il demeure le sentiment de « pas fini ». To be continued, donc !

    • auroreinparis dit :

      Exactement  » soft » c’est le terme , j’ai trouvé aussi ça moins trash que ce que je pensais, mais comme tu le dis, ne parlons pas trop vite, il faut voir le 2. Ca va être autre chose le 2 … Puis j’ai gardé en mémoire que la version qu’on a eu c’est quand même la censurée … Le réal avait dans l’idée d’en montrer bien plus ! Mais sinon j’ai aimé la réalisation, les idées, les dialogues … A voir la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s