Mandela : Un long chemin vers la liberté – Justin Chadwick

2Je n’avais pas prévu de le voir jusqu’à ce que la mort de Mandela survienne. J’avoue que cet événement a joué. La presse a dit de ce biopic énormément de bien, et je me suis rendue compte que je n’en savais pas tant que ça sur Nelson Mandela, cet homme qui a libéré L’Afrique du sud des violences raciales qui la meurtrissait. Je savais qu’il avait passé 28 ans en prison, puis que suite à l’instauration des premières élections au suffrage universel, il en était devenu le Président. Mais je n’avais aucune idée de sa vie personnelle, et pas tellement plus sur son combat politique.

En général, je crains les biopics. Ils sont souvent à la gloire des grands hommes et occultent leurs zones d’ombre. Le côté Hollywoodien de ses films me gêne aussi souvent, j’y allais donc pleine d’a priori. J’en suis sortie conquise. Même si le début du film m’a semblé un empilement de faits un peu rapide, je l’ai trouvé très bien ficelé, construit. Pas évident de résumer en un peu plus de 2h, une vie aussi riche que celle de celui que l’on surnommait Madiba. D’autant plus que l’on suit également le destin et le combat de sa seconde femme Winnie, qui continue la lutte à l’extérieur, subissant les pressions du gouvernement en place.

J’ai été vraiment bouleversée. Idris Elba qui campe Mandela est criant de vérité, et parfaitement convaincant. Même dans les vieux jours de l’illustre homme, grimé en homme agé, l’acteur reste toute à fait crédible. J’ai aussi aimé Naomie Harris en Winnie Mandela, femme détruite qui se reconstruit par la haine, dont la vie ne s’articule qu’autour de son combat, et qui devient de plus en plus violente au fur et à mesure du temps. J’ai beaucoup aimé la manière dont le réalisateur a traité leur relation conjugale, surtout lorsqu’ils étaient à distance, et comment Winnie s’est endurcie.

Ce film est à la gloire de Mandela mais n’oublie pas (trop) ses zones d’ombre, et souligne ses erreurs. J’ai eu les réponses à mes questions, au moins dans les grandes lignes et je ne me suis pas ennuyée du tout, c’était pourtant ce que je redoutais, surtout lors de ses 28 années de prison. En plus les couleurs sont magnifiques et l’introduction de quelques images d’époque donne une réalité plus prégnante. Après c’est évidemment plutôt enthousiaste et positif, brossant un portrait élogieux de Mandela, mais je ne le connais pas assez pour dire que c’est faux et que le film lisse trop le parcours du héros.

Publicités

18 réflexions sur “Mandela : Un long chemin vers la liberté – Justin Chadwick

  1. Audrey dit :

    Je comprends tout à fait les raisons qui t’ont poussée à aller voir ce film et je pense qu’en effet, il doit valoir le coup mais bizarrement, je n’ai pas du tout envie de le voir… :-/ C’est paradoxal.

    • auroreinparis dit :

      Je n’avais pas envie non plus, mais c’est souvent comme ça pour les biopics.
      Après je me demande si je n’ai pas un dérèglement hormonal vu que j’ai pleuré aussi devant la reine des neiges …!!!

  2. céline dit :

    Je comptais le voir même avant le décès de Mandela parce que cet homme a profondément changé le monde et que finalement tout comme toi je n’en savais que trop peu sur son histoire et sur son combat. J’ai vraiment beaucoup aimé ce biopic qui pourrait presque faire partie de mon top 10 2013!

    • auroreinparis dit :

      Je ne sais pas s’il sera dans mon top 10 mais c’est vraiment bien fichu , et je suis contente d’avoir changé d’avis. Même si c’est un peu dû à sa mort ce qui est un dommage et stupide de ma part.

  3. Livy dit :

    Il est sur ma liste ! Contrairement à toi, j’aime beaucoup l’exercice du biopic car s’il est casse-gueule, il peut être tout autant un fiasco total qu’une vraie réussite. De « Mandela », je n’entends que du bien et j’avoue être très motivée pour y aller car je suis loin de connaître tout du personnage et j’aimerais « apprendre ». Par ailleurs, l’idée d’un tableau qui ne soit pas qu’un bel hommage seulement, mais décèle également des zones d’ombre est vraiment intéressant.

    • auroreinparis dit :

      Ça reste quand même un bel hommage à Mandela, même s’il a prôné la violence dans sa jeunesse. Enfin oui, c’est un très joli biopic et surtout on ne s’ennuie pas, c’est très important ça !
      Hate d’avoir ton avis !

  4. Nathoune dit :

    Je l’ai vu hier et je l’ai trouvé très émouvant! Je vous encourage à aller le voir, c’est rare que je ne regarde pas ma montre au cours d’un long film, j’ai adoré!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s