Alceste à Bicyclette de Philippe le guay

2C’est fou de voir comme Fabrice Luchini est fédérateur. Il doit être l’un des acteurs préférés des Français, et c’est véritablement rassurant. Lorsque je proposais à mes amis d’aller voir «  Alceste à Bicyclette« , précisant que Luchini jouait dedans, ils ont répondu présents, non pas pour le film mais bien pour l’acteur. Il est vraiment plaisant de voir que cet homme, culture théâtrale et littéraire sur pattes, plait autant. Il se situe aussi au panthéon de mes comédiens fétiches, et, après  » Les femmes du 6ème étage« , je le retrouvais avec un immense le tandem Le Guay-Luchini.

Alceste à Bicyclette c’est l’histoire d’un comédien dépressif qui s’est retiré du métier, lassé par les fourberies et les artifices de certains. Il vit désormais seul dans une maison de l’île de Ré. Un jour Gauthier Durance ( Lambert Wilson) débarque chez lui, pour lui proposer de jouer dans sa mise en scène du Misanthrope de Molière, pièce adulée par Serge Tanneur. Pendant cinq jours, on va voir une amitié renaître autour d’une passion commune. Mais bien vite, toutes les jalousies vont refaire surface, et comme dans beaucoup de pièces classiques, le prétexte à l’explosion sera une femme.

Jubilatoire. Jouissif. J’ai passé 1h44 de pur plaisir, sourire aux lèvres, à me délecter des déclamations de Fabrice Luchini et de joutes verbales délirantes entre Lambert Wilson et lui. J’ai aimé le scénario, simple, certes, mais donnant un réfléchir  Joli parallèle entre le théâtre et la vie, qui fouille nos petites jalousies sordides, notre incapacité à savourer le bonheur, l’égo des acteurs comme celui de nos coeurs. Une réussite, une jolie pépite, ourlée autour de la personne de Luchini et finement ciselée par de truculents dialogues. On sourit beaucoup, on rit aussi. On savoure les dialogues anciens, dans une modernité ambiante. Un récit hors du temps sur deux égos qui tentent de s’apprivoiser, puis termine sur une note amère.

Intelligente sans être intello. Fine sans se tourner autour du nombril. Amère sans être indigeste. J’ai trouvé cette petite pépite que j’étais venue chercher dans la salle obscure. Je suis ravie !

Luchini est-il aussi un acteur qui figure parmi tes préférés ? As-tu ou vas-tu voir le film ?

Publicités

16 réflexions sur “Alceste à Bicyclette de Philippe le guay

  1. filou49 dit :

    salut aurore,

    Lucchini, fédérateur je ne dirais pas cela… peut etre auprès de tes amis :o) mais dans mon entourage j’en connais plus d’un qu’il agace prodigisieusement…je pense d’ailleurs que c’est moins l’acteur que le cabot médiatique qu’il est (et qui moi aussi me pèse un peu sur les nerfs) qu’ils n’aiment pas… mais bon il reste excellent dans quasiment tous les films dans lequel il joue…quant à ce alceste, tu es la critique la plus enthousiaste que j’ai pu lire sur ce film, les autres étaient très mitigées, peut etre m’as tu convaincu à tenter le coup…très bonne soirée à toi…

    • auroreinparis dit :

      J’y allais pour l’acteur, plus que pour le film, et j’ai passé un excellent moment. En effet, dans mon microcosme parisien, Luchini fédère, mais il plait aussi à mes parents, et à ma tante, et j’aime bien cette idée de plaire à toutes les génération, c’est aussi en cela qu’il est fédérateur d’après moi. En tous les cas, ce film est ciselé autour de lui, et moi ça m’a plu !

  2. celine dit :

    Honnêtement autant la déclamation de Molière par ce duo quasi parfait était un vrai plaisir autant le film autour de l oeuvre inaltérable qu’est le misanthrope m a semblé plutôt fade. J ai été d autant plus déçue que je m attendais à être littéralement emballée!

  3. potzina dit :

    Dès que j’ai vu la bande-annonce, j’ai eu envie de le voir. J’attends que mon ciné de quartier en reçoive une copie. Ta critique me donne encore plus envie de découvrir ce film !

  4. Zofia dit :

    J’adorerais voir ce film mais je ne sais pas si j’aurais le temps avant qu’il ne soit plus à l’affiche !!!
    J’aime assez Luchini, j’aime ses rôles et sa façon de jouer mais je dois reconnaître qu’en même temps, il m’agace. Mais je l’apprécie plus que le fait qu’il m’agace parfois ^^

    • auroreinparis dit :

      Ah Filou parlait aussi du sentiment d’agacement que provoque parfois Luchini. Moi, il ne m’agace pas, pas encore ! Et ce fut un régal que ce film sur le petit milieu théatreux parisien.

      • céline dit :

        Ca dépend vraiment des films pour moi!Mais là il est tellement à sa place que ce côté qui pourrait agacer semble être annihilé…
        Je me suis reconciliée avec lui depuis les femmes du 6ème étage!

  5. Zofia dit :

    Dans la maison, je l’ai beaucoup apprécié puis dans d’autres films plus anciens, mais c’est plutôt hors de ses films qu’il m’agace parfois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s