Les neiges du kilimandjaro

Les neiges du Kilimandjaro vous feront fondre …

Aujourd’hui je suis allée voir un film remarquable. Les neiges du kilimandjaro, c’est une bande annonce vue plusieurs fois, et ui n’avait absolument pas retenu mon attention. Dans mon MK2 de Nation, hormis Tintin, j’avais tout vu. Il me restait ce petit film … J’ai pris mon billet pour la séance de 15h15. Et je ne regrette pas. Heureusement ue je n’ai pas raté ce dernier Guédiguian, avec en tête d’affiche l’un de mes acteurs fétiches Jean Pierre Darroussin.

Michel, ancien syndicaliste, vient de perdre son boulot, mais vit tout de même heureux depuis 30 ans avec sa femme Marie Claire, au soleil de Marseille. Pour leur anniversaire de mariage tous leurs amis se cotisent pour leur offrir un voyage en Afrique et l’argent de poche ui va avec. La vie leur sourit, leurs enfants et petits enfants les comblent. Jusqu’au jour où celle-ci va connaitre un virage brutal. Lors d’une réunion avec leurs deux meilleurs amis, un duo de sauvages les agressent et leur volent les billets, l’argent, leurs cartes de crédit. Cette intrusion brutale, les coups, l’humiliation les brisent, tous les quatre. Le désarroi sera d’autant plus fort ue Michel va rapidement découvrir ue l’un des deux est un de jeune ouvrier ui a bossé avec lui, et s’est fait licencier en même temps.

Colère, vengeance, compréhension … Un film magnifique sur l’amitié, et le pardon. D’une discrétion folle, d’une émotion forte. Justesse absolue. Comment sublimer un drame, en transformer ses conséquences de manière à en tirer le meilleur, et non le pire. Une réflexion de classe s’ajoute à cela. Lui, Michel, le syndicaliste s’est-il transformé en bourgeois qu’il dénonçait avec tant de zèle ? Aujourd’hui à la pré-retraite, ui est-il devenu ?

Je n’ai vu aucun film de ce réalisateur. Mais selon la critique il s’agirait de son meilleur film depuis une petite décennie. Librement inspiré du poème « Les pauvres gens » de Victor Hugo, il signe là une œuvre poignante, et délicate. A voir de toute urgence.

Lire le poème ? C’est ici : Les pauvres gens – Victor Hugo (Je trouve ke l’adptation de Guédiguian a du chien !)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s