Les drôles de poissons-chats de Claudia Saint Luce

2De ce film je ne connaissais pas grand chose, si ce n’est cette affiche colorée et une bande annonce alléchante. J’avais hâte de le découvrir. Et puis, quel bonheur un film Mexicain, et donc tout en espagnol ! C’est l’histoire de Claudia. Elle vit seule dans un petit studio, mange des céréales dans du lait qu’elle conserve dans une glacière, mais pour une raison inconnue, retire les céréales violettes qu’elle pose à côté d’elle sur son lit. Une nuit, elle est réveillée par un violent mal de ventre qui la conduira à l’hôpital. Rien qu’une appendicite. Et la rencontre de sa vie. Dans le lit près du sien, une femme et sa petite famille, trois filles et un garçon qui s’activent autour d’elle. Les deux femmes se lient d’amitié, pour la douleur et pour le rire. Lire la suite

Publicités

Tout sur ma mère – Pédro Almodovar

Pédro Almodovar est pour moi l’un des réalisateurs les plus doués de sa génération pour filmer et sublimer la femme. Ses films sont tous une ode à la sensualité féminine, même si elle est trouble, duale , ambiguë. Il a réalisé bon nombre de films sur la question de la sexualité, notamment par le biais des travestis, et du rapport au corps. Qu’elles aient un sexe d’homme malgré une apparence de femme, ou qu’elles soient femmes de naissance, Almodovar a toujours donné la parole à ses personnages féminins, elles ont toutes du chien, et du caractère. Et J’aime retrouver sur grand écran mon actrice favorite, qui est aussi son égérie, la fabuleuse Pénélope Cruz.  Après le dernier film porté sur écran, qui m’avait fascinée et troublée , La piel que habito, j’avais envie de découvrir plus avant le réalisateur. Je n’avais encore jamais vu Tout sur ma mère, séance de rattrapage, donc. Lire la suite