Dheepan – Jacques Audiard : Palme d’Or à Cannes 2015

1En 2009, j’avais pris une énorme claque cinématographique avec Un prophète. En 2015, le réalisateur Français a fait fort en raflant à Cannes la Palme d’Or. En voyant la bande annonce de Dheepan, j’ai eu des frissons et le notais en lettre d’or des films à voir, ce qui n’est généralement pas le cas des Palmes d’or. Dheepan situe le début de son histoire au Sri Lanka, vraisemblablement dans un camp de réfugiés. Trois personnes, un homme, une femme et une gamine, s’apprêtent à fuir en Europe ensemble, avec les passeports d’une famille dont les membres sont décédés. Parvenus en France, ils décrochent un job de gardien d’une cité mal famée de région parisienne. Lire la suite

De rouille et d’os – Le dernier sublime Audiard

Dans ce festival de Cannes, le film qu’il me tenait le plus à cœur de voir , c’est celui-ci : De rouille et d’os. En 2009 Un prophète m’avait beaucoup marquée, et j’avais apprécié que, malgré toute la dureté des deux heures de film, on termine sur une fin à la saveur de « Happy end ». J’aime ce cinéma cinglant qui te raconte la vie dans toute sa noirceur, mais finit par ouvrir les rideaux, et laisser passer le rayon de soleil salvateur. Aujourd’hui Jacques Audiard revient avec  l’adaptation d’un recueil de nouvelles de Craig Davidson : « Un Goût de Rouille et d’Os » publié en 2005. Lire la suite