[Cinéma] Tu mourras à 20 ans & Des hommes

Film Tu mourras à 20 ans

crédit photo @Allociné

Tu mourras à 20 ans – Amjad Abu Alala

Au Soudan, dans une province reculée, loin de Khartoum, le chef religieux du village a promis à l’enfant de Sakina une mort certaine à 20 ans. Vivant dans la terreur de ce jour, la mère enferme son enfant dans cette triste prophétie, faisant de lui un vivant en sursis. Il s’agit de la 8ème production Soudanaise, tournée avec des comédiens non professionnels. Le réalisateur métaphorise la chape de plomb que le gouvernement fait peser sur le peuple par le biais de la religion, employée pour les faire taire.  De la lumière solaire aux intimités obscures, la caméra explore la quasi non-vie d’un enfant, qui un jour aura 20 ans … Ce conte solaire et obscur à la fois, éclatant et confondant de tristesse, courageux, se donne sur un rythme tantôt indolent, tantôt  explosif. Un hommage à la liberté de l’être élégamment mis en scène. 

Ce qui m’a donné envie de voir le film : L’affiche


Affiche documentaire "Des hommes"

crédit photo @Allociné

Des hommes – Jean-Robert Viallet, Alice Odiot

Il est vrai que le milieu carcéral horrifie et fascine à la fois. C’est un thème récurrent au cinéma. Cette fois-ci, je vous propose un documentaire tourné à la prison des Baumettes à Marseille, considérée comme inhumaine et profondément insalubre. La caméra des deux réalisateurs observent longuement les témoins dans leurs cellules, dans leurs activités comme le sport ou le travail, ou lorsqu’ils rencontrent les travailleurs pénitentiaires et sociaux. Très instructif et  profondément humain, ce documentaire nous plonge dans des vies tourmentées, dans un univers d’une grande brutalité où l’on voit tout de même poindre de belles émotions. J’ai été surprise de voir autant de femmes travailler dans cette prison, la directrice est une femme, pas mal de gardiennes en sont aussi. Peut être apportent-elles un peu de douceur dans ce monde ? Toujours est-il qu’à la fin, on se demande bien comment le milieu carcéral peut améliorer ces hommes. Et l’on voit bien qu’il n’y arrive pas, la plupart y font de réguliers séjours. Il est peut être temps de modifier les sanctions afférentes aux différents délits, surtout ceux qui ne touchent pas à l’intégrité humaine ? Histoire de réhabiliter plutôt que de casser ? Un très beau documentaire sur la forme comme sur le fond,  qui donne matière à cogiter.

Ce qui m’a donné envie de voir le film : L’affiche

5 réflexions sur “[Cinéma] Tu mourras à 20 ans & Des hommes

  1. Pascale dit :

    J’ai vu Des hommes. C’est saisissant, dur et émouvant.
    Comme toi j’ai été surprise de voir autant de femmes, le jeune de 19 ans qui en est à sa 4ème condamnation qui parle de son fils…, l’audience en vidéo conférence, le détenu qui veut abattre des murs 🙂
    Ils ont quand même choisi les plus charismatiques.
    Le jeune à la fin, si doux, qui semble abruti de médicaments m’a fait un mal de chien…

    • auroreinparis dit :

      Je crois que certains détenus n’ont pas leur place en prison, j’ai l’impression que leur tête ne fonctionne pas comme la nôtre., un foyer d’accueil pour personne handicapée mental leur permettrait peut être de reprendre pied, je ne sais pas ;( Oui qu’est ce que c’est dur de voir ces êtres en souffrance, et surtout de voir comme notre système ne les aide pas vu qu’ils ne font que des AR en prison. On a jamais vu des animaux aller en prison, alors je ne sais pas ce qui ne va pas chez nous ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s