[Cinéma] Deux films Français : Astérix & Pupille

Astérix : le secret de la potion magique –  Louis Clichy, Alexandre Astier

Apprenant qu’Alexandre Astier était aux manettes du dernier Astérix, j’ai immédiatement eu envie de le voir. Plutôt fan de son humour, dont il nous délecte dans Kamelott , et ravie de voir que le scénario de ce nouvel opus était original, donc sorti tout droit de l’imagination du réalisateur, j’y suis allée un dimanche après-midi. Comme tant d’autres enfants du quartier.  Je ne peux hélas pas dire, au contraire du reste du public, que j’en sois sortie pleinement convaincue.

J’ai aimé les dialogues, truculents et drôles. Toutefois, l’histoire reste très enfantine, en tant qu’adulte je ne m’y suis pas retrouvée, comme s’il n’y avait qu’une seule grille de lecture. L’idée que les femmes soit bannies de la profession de druides, qu’elles soient seules à garder le village quand les hommes s’en vont , bien que l’une des héroïnes soit une petite fille donne naissance à quelque chose, mais de peu poussé finalement. Outre un scénario mince, je lui ai trouvé un manque de relief et d’originalité en regard de ce que j’en attendais.

Ce qui m’a donné envie de le voir : Le réalisateur Alexandre Astier


 

Pupille – Jeanne Herry

Théo est né sous X. Sa mère ne voulait, ou ne pouvait pas le garder. On ne saura jamais bien ce qu’elle avait dans la tête, mais elle ne voulait pas de ce qu’elle avait dans le ventre. Pour autant, le nouveau né n’est pas laissé pour compte, et tout un tas de personnes très bienveillantes se démènent pour lui trouver la meilleure famille, tout en assurant l’intérim jusqu’à la rencontre. Sachant que sa mère biologique a deux mois pour changer d’avis. C’est un sujet sensible, difficile que celle des origines, de l’adoption, du point de vue des adoptants comme de l’adopté. Le film propose un focus marqué sur la période transitionnelle.

Le sujet se déroule en douceur, avec du recul, de la pudeur, une émotion marquée mais discrète, sans jugement. Je ne sais pas comment ça se passe dans la « vraie vie » des institutions, dans le film l’enfant est choyé, les adultes communiquent énormément pour qu’il comprenne et ne se sente pas abandonné. J’ai trouvé les moments de « dialogues » avec le tout petit très émouvants. Les comédiens sont tous véritablement justes, et le plus incroyable de tous, c’est bien cette adorable frimousse d’enfant, absolument parfait à tous les niveaux, et dans tous les plans.

Ce qui m’a donné envie de le voir : Les critiques presse et spectateur

Publicités

8 réflexions sur “[Cinéma] Deux films Français : Astérix & Pupille

  1. Pascale dit :

    Oui le scénario d’Astérix est mince mais au moins tout le monde peut y aller.
    As tu vu Alexandre Aster sur scène ? ❤❤❤

    Pupille m’a bouleversée. J’espère que la mobilisation est la même dans la réalité.
    Lellouche qui me tapait sur les nerfs est épatant. Un rôle féminin pour lui qui joue toujours les machos.

    • auroreinparis dit :

      Nop jamais vu sur scène ! Je pense que ça vaut le coup. Pour Astériex je suis un peu passée à côté mais il n’empêche que les dialogues sont super droles !

      Pour Pupille, je pense qu’il y a une certaine mobilisation. Apparemment, il y a assez peu de bébés dans chaque département, remis à l’adoption du coup, je pense qu’ils en prennent soin, ils sont vraiment à sauver ces petits. Et oui, quel beau rôle pour Gillou ! Il remonte dans mon estime après son infâme dernier rôle de flic ripou-porno ! Belle journée Pascale 😉

  2. mithrowen dit :

    J’aime beaucoup ta mention « Ce qui m’a donné envie de le voir », c’est intéressant, car c’est vrai que c’est différent d’une oeuvre culturelle à l’autre: parfois c’est les critiques, parfois un conseil d’ami ou juste la thématique qui nous attire!

    Je suis comme toi allée voir le Astérix qui m’a fait passé un très bon moment, même effectivement le scénario est très simple et très prévisible.

    • auroreinparis dit :

      Oh merci pour ta remarque à la mention ! C’est vrai que parfois, par exemple, tu n’es pas attirée par une BA, et finalement tu y vas pour les critiques lues.

      Pour Astérix, je pense qu’il est à portée d’enfant, donc idéal à voir en famille. Il est drôle quand même 🙂 Belle journée à toi.

  3. Mskapje dit :

    j’ai adoré Pupille. J’ai aimé le jeu des acteurs, mais aussi la façon dont est abordé le sujet avec le suivi du parcours de la femme adoptante et du bébé/femme qui décide d’abandonner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s