Patti Cake$, un feel good moovie réjouissant

Patti Cakes, de Geremy Jasper

J’allais voir Patti Cakes sans grande conviction, mais avec plaisir tout de même. La jeune Killa P rêve de rapper, alors que sa mère a hérité d’une voix, elle a hérité des mots. Son meilleur ami la pousse dans ce sens, lui donne confiance, et la rencontre avec un troisième larron fait naître un groupe de musique légèrement barré. Patricia Dombrowski, apprendra au cours du temps, à se faire confiance, à encaisser les coups, à grandir par le deuil, à renouer avec celle qui lui a donné la vie, et à croire en ses rêves. Un beau récit initiatique sur fond de musique rap tout droit venu du New Jersey.

Un feel good movie rap

J’en suis sortie enchantée. Par le rythme, l’atmosphère, l’image, la musique, par le ton à la fois plein d’espoir et juste, sans niaiserie. Il y a du happy end, des séquences pas franchement très cohérentes, mais ce scénario m’a paru sans fausse note, piétinant les clichés, se frayant un chemin entre le récit initiatique et le feel good moovie. L’héroïne a un charisme fou, passant de la timide jeune femme complexée à la diva qui en impose, on ne peut pas ne pas s’attacher à ce personnage.

Un joli portrait de femmes

Au delà du scénario, et de la réalisation qui n’a pourtant pas à rougir, Patti Cakes est porté par ses acteurs, et notamment les trois femmes de la famille, avec la grand-mère qui fait tampon entre une mère et une fille qui s’aiment mais ne se comprennent pas toujours très bien. Concernant cette relation mère-fille, j’ai trouvé le film puissant, beau et très émouvant.  Un beau portrait de femmes en quelque sorte.

Un film qui rend heureux

De bons sentiments servis avec justesse, dans le cadre d’une Amérique pauvre et poisseuse, où joindre les deux bouts s’avère un calvaire quotidien, où l’alcool allège les misères et le rap est comme une lucarne d’espoir. On aime leur positivisme, leur allure si différente du format habituel des groupes de rap, leur enthousiasme et leur combativité. C’est un moment de cinéma qui galvanise, met du baume au cœur, comme un souffle vivifiant et singulier.  PattI cakes sort des sentiers battus, se joue des stéréotypes, et ceci avec générosité.

Patti Cakes est un coup de cœur tant il m’a enjouée et portée. J’ai aimé l’univers, le ton, et son incroyable héroïne interprétée en finesse par l’actrice Danielle Macdonald.

Publicités

8 réflexions sur “Patti Cake$, un feel good moovie réjouissant

  1. pascale265 dit :

    Je suis surprise de toutes ces bonnes choses. La BA donne envie de fuir tant tout semble convenu et previsible.
    Tant pis pour Patty il ne passe plus chez moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s