DocGynéco au Zénith, un pur moment de nostalgie.

1Après des concerts peu brillants durant sa tournée, où le Doc s’est pointé en petite forme, pour ne pas dire complètement fracassé, j’appréhendais de le retrouver au Zénith. 20 ans après la sortie de son album « Première consultation », premier album solo après le Ministère amer, et qui l’a mené à la célébrité, le revoici sur scène. Nostalgie quand tu nous tiens, moi qui connais encore tout cet album par cœur. Entre appréhension et enthousiasme, je me rendais le vendredi 18 novembre au Zénith pour voir notre rappeur des années 90 sur scène.

Les deux premières parties de qualité, entre la jeune rappeuse Sianna Dwayna que je ne connaissais pas, et Les sages poètes de la rue, groupe de rap des 90’s, ont mis le public dans l’ambiance. A 21h, nous étions prêts à danser et à chanter en chœur. Le Doc s’est fait attendre, jusqu’à son arrivée, vers 21h30, vêtu comme un jour d’arrêt maladie où l’on ne sortirait pas de chez soi, entre parka de ski, jogging informe et bonnet sur la tête, et pourtant c’est bien un zénith en délire qui l’accueille comme une rock star. Attendu au tournant, Bruno Beausir a ravi son public, le touchant par quelques petits discours et des bains de foule, son apparente émotion et sa liberté. Un électron libre, évoluant sur la scène comme dans son salon, et à priori plutôt heureux d’être face à nous.

Accompagné de Papillon, son compère du groupe La Clinique, formé par Gynéco à sa grande époque, il a assuré son show, malgré quelques désertions où il a laissé chanter son public. Un public acquit à sa cause et vraisemblablement conquis. Une belle atmosphère régnait dans cette salle de concert. Oubliées les frasques, oubliées les positions politiques, nous avions le rappeur de notre adolescence, celui de « Vanessa », de « Viens voir le Docteur », de « Dans ma rue ». Le rappeur qui a accompagné mes premiers émois, et dont je fus une véritable fan du haut de mes 12 ans.

Une belle soirée, de l’émotion, de la nostalgie, un Doc Gynéco dans toute sa splendeur, et une équipe de musiciens flamboyante. Merci Bruno.

Publicités

2 réflexions sur “DocGynéco au Zénith, un pur moment de nostalgie.

  1. Geo dit :

    J’aurais été curieux de voir ça, des années après ses tubes qu’on connaissait par cœur 🙂
    Mais j’aurais eu peur d’être déçu, soit en l’entendant chanter autre chose, soit en le voyant défoncé sur scène…!
    Apparement ce n’était pas le cas, bien joué !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s