Ave César – Joel et Ethan Coen

Ave-Cesar-affiche-e1455365685855J’attendais Ave César avec impatience, comme tout nouveau film des frères Coen. Avec en haut de l’affiche George Clooney et une historie de kidnapping à Hollywood, tout cela s’annonçait sous les meilleures auspices. Les frères Coen c’est chaque fois un univers différent et particulier, mais on reconnait leur patte au ton de certaines scènes. Dans leur dernier opus, c’est l’univers du cinéma qui est mis à l’honneur, Hollywood et ses studios, ses bisbilles entre scénaristes et producteurs etc …

J’ai aimé l’humour reconnaissable des frères Coen dans certaines séquences hilarantes aux dialogues absurdes. Il y a une vrai finesse de travail sur l’image, la lumière, les cadres. Pas de doute, c’est un bel objet de cinéma dont la réalisation et la mise en scène sont d’une élégance parfaitement maitrisée. Cependant, j’ai eu la sensation d’une coquille vide, bien ourlée, bien présentée mais sans peu d’intérêt car brouillonne dans sa construction.  Le message n’est pas clair, voir carrément ambigu : est-ce une critique du cinéma et de son industrie, ou, bien au contraire une déclaration d’amour en forme de pied de nez à ses détracteurs ? Trop d’intrigues et de sous-intrigues font perdre le fil au spectateur. Il aurait peut être fallu faire des choix.

Je souligne toutefois que certaines scènes valent vraiment le détour, notamment les scènes de « cinéma » et de comédie musicale, particulièrement celle avec Channing Tatum, une réjouissance ! Il y a du très beau, du ciselé, de la précision et l’efficacité dans toutes les scènes, de la liberté et un grain de folie. Cependant, aussi belle que soit chaque scène individuellement, la construction alambiquée donne le sentiment de tableaux n’ayant pas de réel lien entre eux, en découle un ryhtme saccadé, tantôt virevoltant, tantôt poussif. La palette de célèbres comédiens est impressionnante mais offre des seconds rôles souvent loin d’être indispensables.

Pour résumer, c’est beau, parfois franchement réjouissant, mais assez inégal et construit de manière brouillonne. J’attends cependant leur prochain opus avec impatience !

Et vous, quel est votre film préféré des Frères Coen ?

Publicités

9 réflexions sur “Ave César – Joel et Ethan Coen

  1. matchingpoints dit :

    Pas encore vu ce dernier dont vous avec cassé un peu notre curiosité… 😦
    Il y a des films que nous avons vraiment adoré comme Fargo, et d’autres que nous n’avons peut-être tout simplement pas compris comme Barton Fink. Mais nous essayons de les voir tous ! Bonne journée

  2. filou49 dit :

    Bon on devait y aller jeudi soir avec Michel et finalement quelques minutes avant j’ai plus eu envie d’y aller et j’ai choisi un autre film- ce sentiment de l’été, bien + sombre forcément-… je ne suis déjà pas un fou du cinéma des Coen et encore moins de leur veine humoristique et burlesque et là meme les grands fans de ces cinéastes là sont tièdes et reconnaissent les limites du film.. même dans o brother ou big lebovsky je trouvais le film trop léger, manquant d’enjeu dramatiques et de liant dans les scènes et là et ta chronique le confirme un peu l’avais peur que ca soit le cas… je préfère attendre leur prochaine oeuvre en espérant qu’ils iront puiser dans leur veine + sérieuse et mélancolique, celle de serious man ou Inside Llewyn Davis…

    • auroreinparis dit :

      En effet, si tu n’es pas inconditionnel de leur cinéma, inutile d’aller voir Ave Cesar qui n’est clairement pas leur meilleur film. Je viens justement faire la chronique de ce sentiment de l’été que tu cites dans ton commentaire ^^
      Belle journée à toi !

  3. tinalakiller dit :

    Dans l’ensemble, je rejoins ton avis. Je suis une grande fan des Coen, c’est vrai que c’est beau esthétiquement, les scènes de tournage sont sympas voire même drôles, mais il n’y a vraiment d’histoires, les personnages qui défilent et finalement qu’on voit peu sont inexistants et on ne sait pas où ça veut en venir effectivement, ni si c’est un hommage ou une caricature de Hollywood.

  4. Maitetxu dit :

    Oh ! Je suis touchée de voir que nous avons eu les mêmes sentiments, et les mêmes mots pour décrire le film ^^
    Je comprends ce que tu veux dire par « le manque de fil conducteur », je pense qu’il s’agit de l’enlèvement Baird Whitlock mais c’est vrai qu’on est tellement accaparés par les petits événements autour (et la beauté des images) qu’on en oublie la trame principale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s