Fruitvale Station – Ryan Coogler

1Je n’avais jamais entendu parler de ce fait divers, mais au moment de choisir le film, je me suis rappelée la sélection de Filou. Et j’optais donc pour Fruitvale Station qui relate une histoire vraie, datant du jour de l’an 2009 où, suite à une petite rixe dans un wagon de métro, des jeunes sont arrêtés par la sécurité. L’un d’eux, Oscar Grant, prendra une balle dans le dos. Le film se propose de relater les 24 dernières heures de ce jeune homme, jusqu’à l’issue fatale.

Oscar est un jeune papa de 22 ans, dealer de shit ayant perdu son travail. Difficile de s’en sortir financièrement, surtout avec une gamine à charge, lorsque l’on est si jeune, et que l’on fait des séjours en prison. Pourtant, à l’aube de la nouvelle année, il a décidé de commencer une vie plus saine, de retrouver un travail stable et d’arrêter le deal. On le voit dans une routine relativement anodine, avec sa copine, la mère de sa fille, avec la petite T, avec sa mère, rouler sa bosse toute la journée, essayer de récupérer son travail…

On connait la fin, on sait ce qui va lui arriver. Et si vous arriviez sans connaitre ce fait divers, les premières images du film sont celles du drame, filmées par un portable. On sait comment cela se finit, et ça permet de se concentrer sur les détails, sur les moindres mots, les moindres faits. Il y a quelque chose de troublant à observer les dernières heures d’une personne.  J’ai trouvé le film plutôt juste même s’il y a l’envie non dissimulée de donner du jeune homme l’image d’un martyr. Côté casting, le pari est réussi, tous les personnages sonnent justes, ils jouent bien, chacun dans leur rôle, jusqu’à la petite fille. Michael B Jordan, est particulièrement brillant dans la peau d’Oscar Grant.

Et j’ai aimé le côté droit au but, aller à l’essentiel, c’est un parti pris du réalisateur qui sert bien le propos.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé bien réussi cet espèce de docu-fiction. Pour moi le traitement des faits reste neutre, et la critique sociale sans drama excessif. Certains diront qu’on se fiche de ce qu’il a fait dans la journée, surtout qu’il n’a pas fait grand chose … Mais justement ! Le mec ne se doute pas un instant que sa vie va se terminer, et il vit comme s’il avait encore de nombreux jours à vivre, et c’est cela qui est intéressant au delà du drame social et de l’iniquité de cette mort ! Et l’enchaînement jusqu’à sa mort, comment on en arrive là alors que rien dans sa vie ne le mettait en danger finalement … Puis le film est assez court pour ne pas lasser.

J’ai bien aimé. Vraiment. Je trouve qu’en poussant un peu plus loin que les simples faits, on obtient une réflexion intéressante sur la vie et la mort. Rien que ça, oui.

Publicités

13 réflexions sur “Fruitvale Station – Ryan Coogler

  1. filou49 dit :

    ah super merci beaucoup pour le lien sur ma sélection…ca me pousse à continuer d’en faire alors que j’ai parfois des doutes…du coup j’ai lu ta chronique avec un peu d’angoisse car je me sentais un peu responsable :o)..mais ouf tu as aimé…j’espère vraiment le voir celui là car le sujet me tente terriblement j’espère avoir le temps avant qu’il ne disparaisse de l’affiche..bonne journée à tout!!

    • auroreinparis dit :

      C’est vrai que sans ta sélection, je serais probablement passée à côté, et je serais peut être allée voir  » Jamais le premier soir », alors OUF oui !
      Bonne journée Filou !

  2. Yuko dit :

    C’est un très joli premier film avec des défauts mais un joli message… J’en ferai ma critique très prochainement. En tout cas je suis ravie d’en entendre parler sur la blogosphère ^^

  3. Audrey dit :

    Salut Aurore,
    Bravo pour ton commentaire.
    Je viens de découvrir ton blog.
    Je me lance moi aussi et j’ai eu envie de voir ce qui se faisait ailleurs.
    Je me suis arrêtée sur ton blog car tu es une femme et parisienne comme moi.
    J’ai regardé Fruitvale station hier et jai posté un billet sur mon blog Chut!
    Peut être à bientôt.
    Audrey

  4. groniec dit :

    J’ai enfin pu le voir. Je l’ai trouvé vraiment bien. Comme tu dis, sa journée est assez banale et rien ne prédit ce qui va arriver. Ce qui arrive trop souvent dans ce genre de films qui se passent sur une journée. Il y a toujours une petit altercation qui va ensuite mener à une fin assez téléphonée avec une montée en pression de dingue. Là ça reste assez neutre et sobre, ça ne tombe pas dans les clichés ou dans le pathos. Et comme tu dis, Michael B Jordan est fantastique tout comme le reste du casting.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s