Ma sortie ciné du dimanche : L’élite de Brooklyn

L’élite de Brooklyn ( Antoine Fuqua) – Brooklyn’s Finest

Ce matin , il faisait un temps superbe, pas un nuage, les oiseaux chantaient, et nous avons donc décidé de nous enterrer dans une salle obscure. Pour notre bonheur, nous étions les seuls à avoir été hantés par une telle idée. La salle 10 du cinéma MK2 Bibliothèque juste pour nous ! Sur la toile, du beau monde : Ethan Hawke, Richard Gere, et Don Cheadle  pour ne citer que les personnages principaux. 

L’histoire ? Trois flics désabusés dans les quartiers mal famés de New York, Eddie, Sal et Tango. Ils trainent chacun leurs casseroles et leur mal de vivre, leur mal de peau, leur mal de flic, dans le 65è disctrict, l’un des plus dangereux du Nord de Brooklyn.

Sal -

Ce film  est un portrait sans fard de la désillusion de ce métier, d’une mer de crimes que l’on écope à la petite cuillère, sans que le niveau ne baisse jamais.


Eddie
est à 7 jours de la retraite, il n’a pour seule vie sexuelle et amoureuse qu’une relation avec une prostituée camée qui l’appelle « Papi », avec laquelle il se crée une impression d’intimité. La misère crasse de la rue lui colle à l’âme.

L’autre, c’est Sal, père d’une multitude de gosses dont la femme attend deux marmots baveurs supplémentaires qui menacent de faire craquer la baraque déjà bien étroite pour la famille. Alors Sal, il cherche du fric, partout où il y en a, pour faire déménager les siens dans une maison plus grande et plus saine. Quand on est policier, on trouve l’argent chez les bandits …

Le dernier,c ‘est Tango, un infiltré qui a de plus en plus tendance à perdre le Nord, et ne trouve plus tellement de repères dans sa vie. Après un an de prison sous couverture, un divorce en cours, il chercher à sa réhabiliter. Mais qu’est-il au fonds?  Flic ou voyou ? Pas toujours évident de garder le cap lorsque l’on se sent abandonné par ceux qui vous ont placés là … Ces trois destins finiront par se croiser, tu t’en doutes.

Eddie -

Dans ce film, il y a du sexe, de la drogue, mais pas beaucoup de rock n’roll, plutôt du rap à fonds les ballons. C’est un peu vu, un peu revu, mais même si l’histoire n’est pas absolument rafraichissante, tu admireras les acteurs, notamment Ethan Hawke dans le rôle de Sal. Tu admireras l’épaisseur psychologique des personnages, travaillés avec précision et finement façonnés. Il y a du sang, c’est sombre, violent.  Pour le monde de oui-oui, passes ton chemin. Et si tu souhaitais devenir un gentil policier New Yorkais, ne visionne pas ces 2h07 de réquisitoire plaidant contre ce métier où les hommes risquent leurs vies contre un pauvre salaire, au nom d’un amour de la protection civile qui s’émousse drôlement au cours du temps… Le film est assurément efficace, sans temps mort, bien mené, fulgurant, malsain, manipulateur, sec, tendu.

Tango -

Un bon polar. Vraiment bon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s