[Cinéma] Top Mensuel Décembre – Partie 2

Top cinéma décembre 2019

Après vous livré la première partie de mon top de décembre, top que j’ai coupé en deux pour une meilleure lisibilité , voici la seconde partie : les 6 premiers. Dont un véritable coup de cœur en Numéro 1.

6- Le lac aux oies sauvages – Diao Yinan

Un sombre film de gangsters Chinois, il ne m’en fallait pas plus pour me décider à le voir. Le chef d’un gang de voleurs de scooters, recherché par la police, souhaite que sa femme le dénonce pour toucher la récompense. Sauf qu’il n’y a pas que sa femme qui soit prête à le dénoncer pour une récompense. Il fuira avec une « baigneuse », j’ai cru comprendre qu’il s’agissait d’une prostituée, engagée au départ pour le trahir. Le film n’est pas facile à suivre, il demande de la concentration. Image très sombre, retournements de situations, scènes parfois longues certes. Mais si le spectateur s’accroche il découvre alors une oeuvre dense, sauvage, aux multiples références cinématographiques.

Ce qui m’a donné envie de le voir :  L’affiche


5-A couteaux tirés – Rian Johnson

Harlan Thrombey, un riche auteur de polars âgés de 85 ans vient de mourir. Malgré une gorge tranchée, la police conclut à un suicide. Pourtant, un détective, Benoît Blanc, est engagé pour enquêter sur cette mort qui laisse quelques zones d’ombre. Sauf que personne, même pas lui, ne sait qui l’a engagé. Mais il doit bien y avoir anguille sous roche. Il n’aura de cesse durant près de 2h30 de découvrir qui tire les ficelles de ce jeu macabre au gros enjeu financier. Un délicieux jeu de piste, au long d’un superbe manoir dans lequel je me suis plusieurs fois imaginée vivre, qui happe le spectateur. Mais attention, il faut suivre. Chaque image peut être un indice. J’ai aimé que le scénario prenne à revers une histoire qui semblait d’emblée plutôt évidente. Même si je lui ai trouvé deux-trois moments longuets, cette enquête policière menée tambour battant par des grands noms du cinéma se laisse regarder avec beaucoup de plaisir !

Ce qui m’a donné envie de le voir :  Les retours spectateurs !


4-Lola vers la mer – Laurent Micheli

Lola a à peine 18 ans. Elle se rend aux funérailles de sa mère. Et rate la cérémonie. Son père ne l’a pas prévenue que l’horaire a changé. Parce que son père a eu un garçon mais que Lola a « choisi » d’être une femme. C’est l’histoire de deux êtres en colère, qui ne se comprennent pas mais qui vont faire quelques pas l’un vers l’autre dans l’absence de l’aimée. J’ai aimé que le film soit court, les rapprochements furtifs, et l’espoir bel et bien présent en filigrane. Magimel incarne à merveille ce père malheureux et maladroit. Mya donne corps à une jeune fille fragile mais déterminée. Si tout n’est pas parfait, le film invite à la réflexion et sait émouvoir.

Ce qui m’a donné envie de le voir :  Le sujet


3- It must be Heaven – Elie Suleiman

Le réalisateur Elie Suleiman entame son conte en Palestine, le transporte à Paris, puis à New York avant de revenir en Palestine. Faite de plans fixes articulés comme des tableaux, sa fable rend hommage autant aux villes qu’il visite qu’à sa Palestine natale. Chacune la lui rappelle, d’une manière ou d’une autre. Composé de tableaux absurdes savamment orchestrés, et d’une grande inventivité, j’ai trouvé ce film d’une intime tendresse. La tendresse de celui qui fuit mais trouve toujours un peu de celle qu’il aime partout où il va. Même en l’absence de musique j’ai trouvé les images de cette œuvre très musicales et chorégraphiées. Une jolie perle à savourer comme une poésie.

Ce qui m’a donné envie de le voir :  La bande annonce


2-Made in Bengladesh – Rubaiyat Hossain

Shimu travaille comme ouvrière dans une usine textile de Dacca au Bengladesh pour faire vivre son couple en attendant que son mari trouve du travail. Suite à un incendie qui a causé la mort de l’une de ouvrières, l’usine ferme temporairement. En essayant de récupérer sa paie à l’usine, Shimu rencontre une défenseuse des droits des femmes et sur ses conseils se met en tête de monter un syndicat. La réalisatrice retrace le parcours du combattant de ces femmes pour faire appliquer leurs droits. Juste, ce film âpre ne tombe pas dans le misérabilisme et dresse le portrait d’une femme forte et intelligente.  Inspiré de faits réels, il nous plonge au cœur de l’exploitation humaine, pour produire toujours plus en réalisant des marges hallucinantes. Mais voir ces femmes se rebeller et prendre tous les risques pour faire respecter leurs droits donne beaucoup d’espoir. 

Ce qui m’a donné envie de le voirl’affiche.


1-Sympathie pour le diable – Guillaume de Fontenay

Le mois de décembre a commencé fort avec ce film. Nous sommes en 1992 durant la première année de siège de Sarajevo, pendant la première guerre de Yougoslavie, un conflit qui a déchiré les Balkans durant dix longues années pour parvenir à la géopolotique actuelle. La caméra de Guillaume de Fontenay ressuscite Paul Marchand, journaliste tête brûlée et badass qui parcourt la ville blanche et déserte à toute berzingue dans son bolide, risquant à chaque instant de prendre une balle. La tension est palpable en permanence, même dans les silences, ou encore dans les rires des journalistes en salle de pause. Ce film, aussi nerveux que son protagoniste et très immersif, m’a bouleversée. Attention, il est très violent, nous sommes en temps de guerre, il y a des morts, des blessés mais aussi tellement de vie. Un magnifique récit sur le rôle du journaliste, passionnant mais si paradoxal. Niels Schneider en Paul Marchand est époustouflant.

Ce qui m’a donné envie de le voir : la Bande Annonce

Quel est votre film favori vu en décembre ?

Normalement Brooklyn Affairs aurait dû figurer en bonne place dans ce top. Mais au bout de 2 heures de films une sirène incendie nous a jetés hors de la salle, et nous n’avons toujours pas vu la fin … impossible donc de le faire figurer dans ce classement. 

8 réflexions sur “[Cinéma] Top Mensuel Décembre – Partie 2

  1. matchingpoints dit :

    Nous avons vu aussi « A COUTEAUX TIRÉS », un bon moment ! L’ambiance, les acteurs, l’intrigue – tout est bien fait. « Brooklyn Affairs » aussi est à voir – jusqu’au bout 😉
    Bonne année

    • auroreinparis dit :

      Oui vraiment un bon divertissement ce « à couteaux tirés ». Pour brooklyn affairs on été « dég » comme disent les jeunes. Et pas envie de se refaire les deux premières heures pour voir la fin 😦

  2. dasola dit :

    Bonsoir Aurore, dans ton Top, jSympathie pour le diable est en effet pas mal mais je ne l’ai pas chroniqué. En revanche It must be heaven et Made in Bengladesh : pas vus. Bonne soirée et à mon tour de te souhaiter une bonne année 2020.

    • auroreinparis dit :

      C’était une volonté ou tu n’as pas eu le temps de le chroniquer ? Ca a été un vrai coup de coeur ce film, il m’a secouée ! Les deux autres sont bien aussi, même si ça pas au même niveau dans mon ressenti ! 🙂

  3. Pascale dit :

    6 – Une déception pour moi. Je retiendrai néanmoins de ce film cette réplique sublime : rejoins-moi au lac, je te trahirai là bas et le torse de Hu Ge 🙂 (à admirer chez moi).
    5 – Encore une déception et une actrice d’une fadeur abyssale
    4 – Jolie surprise et belle émotion. Le « couple » d’acteurs m’a bouleversée.
    3 – Un bijou en effet.
    2 – Pas vu, et je le regrette.
    1 – ah oui, une histoire et un acteur époustouflants.

    • auroreinparis dit :

      J’ai pas été super enthousiasmée par le Lac aux oies sauvaes mais j’ai bien aimé l’atmosphère (et l’acteur oui !!)
      J’ai bien aimé A couteaux tirés quand même (par contre c’est la fille d’une série pour teenager et je suis pas fand’elle non plus)
      J’ai trouvé Magimel très touchant !!!
      Le 2 n’avait pas de très bonnes critiques mais il m’a convaincue.
      Oui Sympathie pour le diable m’a beaucoup marquée …!!

Répondre à Pascale Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s