Suzanne – Katell Quillévéré

2Ce film faisait parti de ceux que j’avais vraiment envie de voir car j’en avais lu beaucoup de bien. L’histoire est sombre, triste et ce n’est pas idéal durant cette période mais je souhaitais découvrir la vie de Suzanne, une jolie petite blonde qui grandit tranquillement auprès d’un père routier souvent absent et d’une grande sœur qui fait office de mère. La maman est morte. Leur enfance n’est pas morose pour autant, surtout grâce à l’entente des deux filles. Puis, très jeune, Suzanne tombe enceinte. Puis plus tard, elle tombe folle amoureuse d’une petite frappe qui lui fera quitter sa famille.

Pour les points positifs, j’ai adoré la prestation de François Damiens. Il est épatant dans ce rôle dramatique de père veuf, abattu par les tragédies successives. Loin de nombre de ses prestations précédentes, il est très doux, très habité par son rôle, tout en restant parfaitement mesuré. Une belle découverte que François Damiens dans un rôle difficile. Ensuite, il n’est pas fait étalage, dans ce film, des états d’âmes, on sent plus qu’on ne voit, on comprend de manière subtile sans que l’on nous explique. C’est là que le film fait fort, dans ce qu’il élude. D’un point de vue factuel et objectif, Suzanne a des tas de qualités.

Et pourtant … Je n’ai pas été spécialement touchée, je ne me suis pas attachée une seconde à Suzanne. L’interprétation de Sara Forestier a été louée, on dit qu’elle a eu du mal à sortir du rôle, mais je ne l’ai pas trouvée touchante. Et son mec … Comment croire qu’elle puisse être amoureuse ? Il n’a pas une once de charisme. J’ai juste eu l’impression de suivre l’histoire d’une gamine stupide et bourrée de problèmes psychologiques. Elle m’a même un peu agacée …

Finalement, ce qui est la force du film m’apparaît également comme sa faiblesse. Ses ellipses narratives, la linéarité et la froideur de la réalisation donnent un côté trop sage et contrôlé. Je suis super sensible, pleure facilement au cinéma, mais cette fois-ci, le drame de Suzanne n’a pas trouvé d’écho chez moi.   

Publicités

10 réflexions sur “Suzanne – Katell Quillévéré

  1. Livy dit :

    J’avoue que ta critique me laisse perplexe ! Tout comme toi, j’étais très tentée par ce film et en même temps, les points négatifs sont vraiment ce que je n’apprécie pas dans le cinéma (trop sage, trop froid…). Reste à y aller cependant et voir si j’arriverai à être touchée. J’aime quand une histoire sensible m’emporte tout du long, mais c’est souvent quitte ou double.

  2. Audrey dit :

    Je l’ai vu lors de sa sortie et j’ai été plutôt déçue… notamment à cause des ellipses temporelles qui, à mes yeux, étaient de plus en plus agaçantes. Du coup, j’ai eu du mal à croire à l’histoire et plus précisément à l’histoire d’amour car le rythme est vraiment trop haché. C’est vrai que son mec a le charisme d’un poulpe. Du coup, il m’a laissé totalement froide ! A cela, il faut ajouter deux pintades qui gloussaient dans la salle de ciné… décidément, cette séance n’a pas été mémorable ! ^^

  3. My Little Discoveries dit :

    Ah comme c’est dommage… Comme tu le sais j’ai beaucoup aimé ce film et la rencontre avec la réalisatrice m’a bien plu, du coup j’ai envie de le défendre et de dire à tout le monde de lui laisser sa chance et d’aller vite le voir au cinéma! 😉

  4. filou49 dit :

    j’ai vu le film il y a quelques jours et j’avoue que je suis un peu partagé entre ton avis et celui de my little discoveries.. mais disons que .je suis d’accord avec toi sur pas mal de choses, et notamment sur le fait que ce qui constitue la force du film ( sa construction narrative hors des sentiers battus et son souci d’éviter les scènes trop faciles) se retourne un peu contre lui niveau de l’impact émotionnel…et d’accord aussi sur le peu de charisme de l’acteur qui joue le compagnon de Suzanne…j’avais déjà du mal avec lui dans elle s’en va d’E Bercot où il draguait Catherine Deneuve…et là gros problème vu qu’il devrait avoir un charisme tel que Suzanne va bouleverser toute sa destinée pour lui et j’ai un peu bloqué dessus :o)

    • auroreinparis dit :

      Idem, je pense que les ellipses peuvent se retourner contre l’émotion, et j’ai un problème avec le couple, il a le charisme d’une huitre, et elle a une tête à claques … Du coup je ne suis pas vraiment entrée dedans, et en suis sortie très mitigée. Pas complétement négavitve, juste très mitigée !
      Bonnes fêtes Filou !!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s