Les bonobos de Laurent Baffie

 

Qui ne connait pas les trois petits singes de la sagesse ? Le sourd, le muet, et l’aveugle ? « Ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal ». À celui qui suit cette maxime, il n’arrivera que du bien. Ces trois singes sont nommés Mizaru, Iwazaru et Kikazaru. S’inspirant de cette maxime picturale, et en hommage aux singes Bonobos qui ne pensent qu’à la gaudriole, Laurent Baffie signe une nouvelle pièce absolument réjouissante.

Trois hommes, Alex, Dani et Benjamin, se connaissent depuis l’enfance pusiqu’ils se sont rencontrés dans une école spécialisée. En effet, chacun d’eux a un handicap ( Alex est aveugle, Dani sourd, et Benjamin muet) et se sentent condamnés à ne cotoyer pour leur plaisir que des femmes tarifées. Si cela convient parfaitement à Benjamin, Alex en éprouve un sérieux ras-le-bol et voudrait qu’une femme le traite d’égal à égal et pas en aveugle. Il élabore un stratégème compliqué en créeant un site de rencontre et organise des rendez-vous tournants avec trois donzelles aux tempéraments bien différents.

Je dois bien avouer que le premier quart d’heure, je me suis demandé comment Laurent Baffie parviendrait à nous tenir éveillés et attentifs jusqu’à la fin, j’avais bien peur que le tour de la question soit bien vite fait. Mais que nenni ! Très bien ficelée cette pièce, un rythme d’enfer et des comédiens au top. On rit, on s’apitoie un chouaia, et personne n’a vu le temps passer. La pièce dure pourtant 1h45. Alors oui, c’est un peu vulgaire. Mais après tout, il s’agit d’une pièce de Laurent Baffie, et l’on ne peut pas dire que sa prose soit des plus raffinée donc il n’y a là rien de choquant.

Un théatre de boulevard enlevé, plein de bonnes trouvailles et de dialogues truculents. Il se moque du handicap, mais cette moquerie est conjuguée à une véritable bienveillance. Il va loin dans ses vannes et embarque le public avec lui. A noter qu’il s’est réservé le rôle du muet et qu’il l’interprête avec un grant talent.

Bref, je ne suis toujours pas déçue des pièces de Laurent Baffie. Encore un succès ! Et je vous conseille également vivement de visionner   » Les clefs de bagnole » , seul réalisation cinématographique de l’auteur, restée dans l’oublie, méprisée parfois, foulée aux pieds …. mais cette merde vaut franchement le détour !

Comédiens :Avec Laurent Baffie en alternance avec Alain Bouzigues. Marc Fayet, Jean-Noël Brouté, Caroline Anglade, Camille Chamoux, Karine Dubernet / Décor : Stéfanie Jarre / Directeur de Scène : Serge le Malefant

La pièce se tient ( comme toutes d’ailleurs) dans le magnifique théâtre du Palais Royal ( Métro Palais Royal). Le spectacle sera en tourée à partir d’octobre 2012.

 Jours de représentations : du mardi au vendredi à 20h30, le samedi à 17h et à 21h, le dimanche à 15h30

Pour en savoir plsu sur la pièce : Interview Laurent Baffie

Publicités

Une réflexion sur “Les bonobos de Laurent Baffie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s