Lectures d’Automne

 

Ah ! Enfin un week end de 4 jours … Bruxelles, ses frites, ses bières et ses moules. Et sa chambre d’hotel. Je n’en ai pas vu grand chose de la capitale du pays plat, j’ai même dû rentrer Manu Militari dans notre ville lumière suite à un petit désagrément de santé, mais qu’est ce que j’ai lu ! Voici deux lectures faciles, et plutôt sympa. Deux histoires de femmes, deux thrillers psychologiques.

Rosemary’s Baby de Ira Levin : Adapté sur grand écran par Polanski, il s’agit d’un thriller sorti en 1967 qui nous relate l’installation d’un jeune couple (les Woodhouse) dans un immeuble d’un quartier chic de New York, le Bramford. Cet immeuble est connu pour être un endroit où le taux de phénomènes morbides se révèle légèrement plus fort que la moyenne, et où des personnalités de la sorcellerie et du satanisme auraient vécus. Aujourdh’ui encore considéré comme l’un des livres d’horreur les plus célèbres et les plus cultes, il a donné lieu à un film qui serait, selon les critiques, le plus effrayant de Roman Polanski. L’homme du couple, Guy, se rapproche singulièrement de leurs voisins de pallier, « Minnie et Roman », un couple de petits vieux bien prevenants à l’allure innoffensive … Dans des circonstances étranges, sa jeune femme tombera enceinte, et de là, des dizaines de questions et de craintes lui viendront à l’esprit.

Ce livre est bien mené, l’histoire saisissante, cependant, je serais curieuse de voir le film car je n’ai pas été franchement apeurée … A aucun moment je n’ai ressenti le frisson d’horreur qui doit parcourir l’échine du lecteur. Pour moi, il se lit comme un bon roman psychologique, où l’on se demande si la pauvre fille n’est pas simplement en train de devenir complètement cinglée.

Le voisin de Tatiana de Rosnay : J’ai dévoré ce petit bouquin, ce petit roman intimiste qui nous permet d’entrer dans le quotidien de Colombe, gentille épouse, et mère attentionnée depuis douze longues années, dont l’aventure haletante va réveler à elle même. Cette femme est une femme de l’ombre, dans son travail ( elle est nègre pour une maison d’édition), comme dans sa vie personnelle avec un mari toujours absent qui ne la considère plus tellement ( ah ! Si elle était une exeption!). Bientôt, Colombe Barou, grand échalat aux épaules toujours courbées, déniche un nouveau nid douillet pour ses trois hommes, au 5ème étage d’un immeuble cosy. Bientôt, et systématiquement lorsque son époux se trouve en voyage, le voisin du dessus, le fameux Docteur Faucleroy, lui vrille les tympans avec du rock ( Mike jagger la plupart du temps), lui « volant » ainsi son sommeil. Prise au piège de cet étranger envahissant, vivant désormais dans un univers particulier car elle ne dort plus, la vie de Colombe va basculer jusqu’à la transformation finale.

L’écriture fluide, l’histoire de femme qui nous happe toutes, au delà du thriller, fait que l’on ne lâche le bouquin qu’une fois la dernière page tournée. Je viens de découvrir cette auteur(e?) Française et en regouterais bien un peu ! 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s