Ma semaine cinéma !

Une semaine de ciné, le bilan.

Mon père est femme de ménageSaphia Azzedine: Son premier film est également tiré de son premier roman, du même titre. Un adolescent, plus intelligent et cultivé que la moyenne, grandit dans une famille de prolétaires entre une mère malade, une soeur totalement tarée qui rêve d’être miss, et un père, qui, pour assurer la survivance du foyer, nettoie la merde des autres. Une position sociale que le petit assume mal, malgré l’amour et l’ estime qu’il éprouve pour son géniteur. Lui, il rêve d’autres choses, alors il se nourrit de livres, et tente de fréquenter les filles d’autres milieux. Cependant, il reproduira le schéma familial, même si le standing va évoluer.  Un film gentillet, avec de solides acteurs, tant chez les plus jeunes, que chez les adultes. Le héros au joli minois est joliement interpreté par Jérémie Duvall ( que l’on a pû remarquer dans  » Le fils à Jo » de Philippe Guillard). Et l’on notera un Cluzet très touchant, très juste.

Si les acteurs sont bons, les dialogues parfois truculents, je n’ai pas accroché. Trop de bons sentiments. Trop gentillet. Même si j’avoue avoir trouvé la fin interessante, l’ensemble ne pas laissé de souvenir impérissable, sauf peut être celui d’un dégoutant consensualisme.

Scream 4 de Wes CRAVEN: Je ne suis pas forcément très légitime à donner mon avis sur cet énième opus de la série, puisque je n’ai pas vu les précédents. On dirait un remake de parodie, du genre, la parodie de scary moovie. C’est plein d’hémoglobine, c’est plutôt drôle, mais ça ne fait pas franchement peur. Je pense que Wes Craven, dix ans plus tard, s’est bien amusé avec ce film !   On a vraiment l’impression qu’il ne se prend pas au sérieu, et c’est plutôt rafraichissant, et original. J’ai beaucoup aimé les films dans le film du tout début de l’histoire. Malheureusement, je n’ai pas dû saisir toutes les subtilités, n’ayant pas vu les autres films de la série ….

Pour le résumé, nous sommes dix ans après les horribles meurtres de Ghostface. La seule survivante revient dans sa ville , Woodsboro, pour le lancement de son livre. Et les meurtres reprendront …

L’Agence (The adjustment Bureau) de George Nolfi : Je ne savais absolument pas ce que j’allais voir et pensais avoir à faire à un film d’espionnage où quelque chose du genre, et pas du tout. Le film m’a fait pensé au film « Eternal sunshine of the spotless Mind » (Gondry).  Un homme, David Nurris (Matt Damon), promit à un bel avenir politique, tombe éperdument amoureux d’une jeune danseuse un peu follasse (Emily Blunt ), rencontrée le soir de sa défaite, dans les toilettes de son QG. Il n’aura de cesse de penser à elle. Cependant, dans l’ombre, des  » superviseurs » tentent de les séparer, car ils ont dessiné un autre plan , et seraient bien ennuyés qu’il s’en éloigne.

Le message est bien le suivant : l’amour est plus fort que le destin. L’histoire d’amour soutend en effet tout le film, mais l’on peut très bien remplacer les  » superviseurs » par les vicissitudes de la vie, les empêcheurs de tourner en rond, les parents qui n’aiment pas votre petit ami parce qu’il a des tâches de rousseur … Ca parait simple mais le tout est bien ficelé, et bien que romantique, le réalisateur nous livre un film énergique et pétillant. Le côté fantastique donne une dimension encore un peu plus magique à l’histoire. Même le happy end ne m’a pas déplu, je l’ai trouvé adroit et idoine. Il s’agit à la fois d’un thriller d’anticipation, d’un film d’action enlevé,  d’un conte « philosophique » sur notre maitrise du destin, le tout sur le fil d’une jolie histoire de couple. J’ai été séduite par le premier long métrage de George Nolfi qui signe, à mon sens, une oeuvre créative .  

Certains lui reprocheront de ne pas trancher entre le sentimental et la SF, de dérailler de son côté fantastique bien enclenché pour verser dans la facilité sentimentale. C’est pas forcément faux, mais j’ai bien aimé le film tel qu’il est.

Publicités

3 réflexions sur “Ma semaine cinéma !

  1. giao dit :

    Et j’ai bien aimé les scènes entre Emily Blunt et Matt Damon, l’attraction entre les deux personnages est criante de vérité.
    Matt Damon est né la même année que moi et on a un autre point commun : il aime bien courir !
    sinon bon article 😎

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s